...

En collaboration avec deux collègues ergonome et psychologue, April Chambers, du département de bio-ingénierie de l'Université de Pittsburgh, a analysé 53 études, dont 47 essais expérimentaux, explorant les bénéfices potentiels de la station debout au bureau. La taille des échantillons variait de 6 à 231 participants. Les délais de suivi allaient d'un jour à un an.Les chercheuses se sont focalisées sur six domaines : le comportement, la physiologie, la productivité au travail, la psychologie, l'inconfort et la posture. Il ressort que les impacts du bureau debout sont minimes sur les différents domaines abordés, mais que ce type d'installation modifie efficacement les comportements et permet d'améliorer le confort. Par ailleurs, hormis une légère diminution de la pression artérielle ou un soulagement des douleurs lombaires, le fait d'utiliser un bureau debout n'a que peu d'effets sur la santé. Alors qu'un tel bureau avait été présenté au départ comme un remède miracle à l'obésité, les utilisateurs sont déçus de ne pas avoir obtenu les résultats escomptés. "Les gens ne brûlent tout simplement pas suffisamment de calories pour perdre du poids," souligne April Chambers tout en considérant que des études complémentaires sont nécessaires pour examiner les effets à long terme du bureau debout et déterminer quelle configuration du poste de travail est la plus appropriée sur le plan clinique.(référence : Applied Ergonomics, 19 février 2019, doi : 10.1016/j.apergo.2019.01.015)https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003687019300304?