...

Des travaux antérieurs ont établi un lien entre le psoriasis et un poids plus élevé. Mais les auteurs d'une nouvelle étude observationnelle ont voulu étayer une possible relation causale entre l'IMC et le psoriasis.Pour y parvenir, ils ont eu recours à la méthode dite de randomisation mendélienne qui utilise des variantes génétiques. Leurs analyses ont inclus des données provenant de 753 421 personnes issues de deux des plus grandes études de population disponibles, à savoir la UK BioBank et l'étude de santé Nord-Trøndelag (HUNT) en Norvège, ainsi que de recherches d'association pangénomiques (GWAS) déjà publiées sur le lien entre l'IMC et le psoriasis.Les chercheurs ont constaté que les personnes adultes souffrant de psoriasis ont un IMC supérieur de 1,26 kg / m2 (+1,55 kg/m2 chez les enfants malades). Par ailleurs, globalement, une hausse de 1 kg / m2 de l'IMC est associée à une probabilité de psoriasis plus élevée de 4%."Un IMC élevé peut contribuer à augmenter l'inflammation de la peau, ce qui peut exacerber le psoriasis, mais il se pourrait également que le psoriasis amène une personne à être moins active physiquement et à prendre du poids," explique Mari Løset.Selon les scientifiques, la prévention et le traitement de la maladie cutanée peuvent donc en partie passer par des thérapies visant à améliorer le mode de vie et à diminuer le surpoids.(référence : PLOS Medicine, 31 janvier 2019, doi : 10.1371/journal.pmed.1002739)https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1002739