...

Les effets de l'art plastique sont en revanche moins significatifs. Seuls 28% des enfants de ce groupe test ont présenté des résultats similaires aux apprentis musiciens. Les auteurs de l'étude précisent que les résultats qu'ils ont obtenus ne signifient pas que les enfants doivent cesser les séances avec l'orthophoniste. La deuxième étude a été menée par des chercheurs auprès de 84 patients hospitalisés dans des unités de soins palliatifs et répartis en deux groupes, un ayant suivi une thérapie par la musique et l'autre s'étant vu proposer des exercices de relaxation utilisant un monocorde. (2) Elle révèle que les patients du groupe de musicothérapie affichent un niveau de bien-être et de relaxation supérieurs ainsi qu'une moindre fatigue. Ces effets ont été mesurés par le biais de l'activité du système nerveux autonome et de l'activité cardiovasculaire.