...

On savait déjà que la durée du sommeil influait sur le volume de sperme. On sait désormais qu'elle a aussi un impact sur l'intégrité du matériel génétique des spermatozoïdes, plus spécifiquement de la chromatine, le complexe d'ADN et de protéines qui forme des chromosomes.Pour analyser les effets du sommeil sur la santé des spermatozoïdes, les chercheurs de l'Université de Chongqing ont examiné 2 020 échantillons de sperme fournis par 796 volontaires masculins entre 2013 et 2015.L'intégrité de l'ADN du sperme a été déterminée par analyse de la structure de la chromatine et par la technique Comet qui permet d'identifier les brins d'ADN brisés. La durée du sommeil des participants a été mesurée à l'aide du Munich Chronotype Questionnaire modifié.Les auteurs de cette étude constatent que les volontaires ayant des durées de sommeil soit trop longues (>9 heures/nuit) soit trop courtes (< 6,5 heures par nuit) affichent des taux accrus d'immaturité de la chromatine des spermatozoïdes, et donc une moins bonne fertilité que ceux ayant des nuits normales de 7 à 7,5 heures.D'autres travaux doivent encore élucider le mécanisme sous-jacent à cette association.