...

Bien souvent, des complications post-opératoires plus ou moins importantes se produisent et l'enfant ne récupère pas toujours la vision. En outre, un phénomène est fréquemment constaté : en quelques mois, des cellules souches résiduelles initialement présentes dans la capsule du cristallin se différencient, recouvrant partiellement la lentille artificielle. Partant de ce constat, des chercheurs chinois ont expérimenté sur le lapin, puis sur le macaque, une procédure chirurgicale permettant de ne pas vider cette capsule de ses cellules souches. Elle consiste à extraire le cristallin par une incision de 1,5 millimètre réalisée à l'aide d'un laser en périphérie de l'enveloppe. Préservées, les cellules souches se différencient progressivement, et reforment un cristallin fonctionnel en un temps compris entre trois et six mois. Forts de leur premier succès, les scientifiques ont lancé une petite étude randomisée et contrôlée chez les enfants. C'est une réussite. En moins de trois mois les yeux de 12 enfants de moins de deux ans sont redevenus totalement fonctionnels, et ce 25% plus rapidement que chez les 25 enfants témoins ayant reçu le traitement classique contre la cataracte. Six mois après la chirurgie, les performances visuelles moyennes des 12 enfants sont apparues équivalentes à celles des enfants témoins.