...

Combien de temps les patients infectés par le coronavirus restent-ils contagieux après avoir été déclarés guéris ? Malheureusement plus longtemps qu'on le pensait, si on en croit une nouvelle étude rétrospective multicentrique réalisée jusqu'au 31 janvier 2020 avec 191 patients âgés d'au moins 18 ans, infectés et hospitalisés à Wuhan dont 135 pris en charge par le Jinyintan Hospital et 56 par le Wuhan Pulmonary Hospital, au début de la pandémie.Les données démographiques, cliniques, de traitement et de laboratoire, y compris des échantillons en série pour la détection d'ARN viral, ont été extraites des dossiers médicaux électroniques et comparées entre les survivants et les non-survivants.Au sein de la cohorte, 54 patients n'ont pas survécu à la maladie, les 137 autres ont guéri et ont pu sortir de l'hôpital.Parmi d'autres données, les auteurs ont constaté entre autres que les survivants ont continué à excréter des virions de Sars-CoV-2 pendant une durée médiane de 20 jours après l'apparition des premiers symptômes, l'excrétion virale pouvant même continuer après la guérison clinique. Les données s'échelonnent de 8 jours, pour la durée d'excrétion la plus faible, à 37 jours pour la plus élevée. Les patients décédés ont été contagieux jusqu'à leur mort.Les scientifiques auteurs avertissent que la durée de l'excrétion virale est influencée par la gravité de la maladie et notent que tous les patients de l'étude ont été hospitalisés, dont les deux tiers présentant une forme sévère ou critique de la maladie Covid-19. De plus, la durée estimée de l'excrétion virale était limitée par la faible fréquence de prélèvement d'échantillons respiratoires et le manque de détection de matériel génétique mesurable dans les échantillons."Nous devons préciser que la durée d'excrétion virale ne doit pas être confondue avec des mesures d'isolement pour les personnes qui peuvent avoir été exposées au Covid-19 mais sans symptômes, car cette mesure est basée sur le temps d'incubation du virus," précise le Pr Bin Cao, coauteur de l'étude. Il préconise par ailleurs de laisser partir de l'hôpital uniquement les patients négatifs au test de dépistage après leur guérison, afin d'éviter qu'ils ne transmettent l'infection après leur retour.(référence : The Lancet, 11 mars 2020, doi : 10.1016/S0140-6736(20)30566-3)