...

La présente étude a été conçue pour évaluer, chez des adolescents âgés de 15 à 18 ans, l'association entre, d'une part, l'activité physique quotidienne, les niveaux de vitamine E, et la capacité antioxydante totale, et, d'autre part, leur réussite scolaire et leurs fonctions exécutives.Au total, 120 élèves (70 garçons et 50 filles) ont participé à l'étude. Leur activité physique a été évaluée en fonction du temps qu'ils passaient dans des programmes d'exercices physiques modérés et intenses. Ils ont ensuite été répartis en trois groupes correspondant à des activités physiques légères, modérées ou intenses. Leur capacité antioxydante totale sérique a été mesurée à l'aide d'un kit de dosage colorimétrique et leurs concentrations sériques en vitamine E ont également été estimées.Ayant par ailleurs obtenu les notes des élèves à la fin de l'année scolaire, les chercheurs constatent que les résultats scolaires des élèves classés comme modérément ou fortement actifs sont meilleurs que ceux du groupe d'activités légères. Les taux sériques de vitamine E, la capacité antioxydante totale et l'activité physique durant les loisirs sont également plus élevés dans les groupes d'activité modérées et élevées.En conclusion, la performance académique et les scores des fonctions exécutives se sont révélés être positivement corrélés à l'âge, au sexe, au niveau de vitamine E, à la capacité antioxydante totale et à l'activité physique. Par conséquent, les auteurs estiment l'activité physique devrait être encouragée pendant et après les heures de classe, de même qu'une alimentation saine et équilibrée incluant notamment un apport en vitamine E.(référence : BMC Pediatrics, 17 mai 2019, doi : 10.1186/s12887-019-1528-1)