Diagnostic médical : le véritable potentiel de l'IA demeure incertain

Selon la première revue systématique et méta-analyse comparant les performances des algorithmes de " deep learning " à celles des professionnels de la santé en termes de diagnostic basé sur l'imagerie médicale, l'intelligence artificielle (IA) semble détecter les maladies avec des niveaux de précision similaires. Unrésultat à nuancer toutefois vu le faible nombre d'études robustes qui sont disponibles dans ce domaine.

L'hormonophobie : une menace pour la santé des femmes

Christophe Vandenbussche

Récemment, un nombre croissant de femmes du monde entier ont développé une crainte des thérapies hormonales, tous types confondus. Selon le professeur Johannes Bitzer, une interprétation erronée des statistiques et des chiffres, ainsi que le mode de communication des résultats des études, ont créé les conditions favorisant l'avènement de cette " hormonophobie ". En mettant clairement en perspective les bénéfices et les risques lors d'une consultation individuelle et en adoptant un processus de décision partagé, les femmes devraient être en mesure de prendre des décisions objectives.

Les options thérapeutiques médicales dans l'endométriose

Christophe Vandenbussche

L'une des sessions du congrès de l'ESG à Vienne s'est penchée sur l'endométriose, une affection souvent douloureuse, dans laquelle du tissu similaire à celui qui tapisse normalement l'intérieur de l'utérus se développe en dehors de l'utérus. Bien que les estimations indiquent que jusqu'à 10 % de la population féminine peut être touchée par cette maladie, l'endométriose reste une pathologie compliquée à prendre en charge. Comme l'explique le professeur Nathalie Chabbert-Buffet, un diagnostic précoce, la présence d'une équipe médicale pluridisciplinaire et un rapport bénéfice/risque favorable sont autant d'éléments déterminants dans le traitement de l'endométriose.

Vaccination contre le HPV : Succès, échecs et catastrophes

Reinhard Barth

La vaccination contre le HPV pourrait potentiellement éliminer le cancer du col de l'utérus. Mais les taux de vaccination à l'échelle mondiale restent étonnamment bas. Dans certains cas, les médecins doivent lutter contre la peur et la désinformation du public concernant le vaccin.

Contraception : Ce que les femmes veulent et ce qu'elles utilisent

Reinhard Barth

Une enquête menée pour évaluer les attitudes vis-à-vis des contraceptifs chez les femmes originaires de différents pays d'Europe occidentale et d'Amérique centrale et du Sud met en évidence des différences importantes entre les pays tant en termes d'activité sexuelle qu'en termes de choix de contraceptifs (1).

Hormonothérapie substitutive

Reinhard Barth

L'hormonothérapie substitutive (HTS) chez les femmes ménopausées peut être sûre et bénéfique si l'on traite la bonne patiente par les bonnes hormones. Telle est la conclusion d'une conférence spécialisée donnée par le Prof. Dr Alfred Mück de l'université de Tübingen et de la Capital Medical University Beijing lors du congrès de l'ESG qui s'est tenu à Vienne.

Le stress psychologique peut provoquer des troubles menstruels

Reinhard Barth

Le stress psychologique et le stress physiologique influencent tous deux la durée du cycle menstruel. Tels sont les résultats d'une étude longitudinale suisse incluant près de 300 femmes et englobant des données obtenues sur plus de 1 200 cycles.

Insuffisance ovarienne prématurée (IOP) : le diagnostic précoce est crucial

Christophe Vandenbussche

L'insuffisance ovarienne prématurée (IOP), ou ménopause précoce, est définie comme la perte de la fonction ovarienne avant l'âge de 40 ans. Dans le cas de l'IOP, les ovaires perdent leurs follicules pour des raisons inconnues et, par conséquent, cessent de produire des hormones. L'IOP iatrogène résulte de l'ablation chirurgicale des ovaires à la suite d'un cancer. L'IOP peut être traitée par une hormonothérapie, mais selon le professeur Nick Panay, il est essentiel de poser le diagnostic le plus tôt possible. Un diagnostic précoce permet d'éviter une diminution de la qualité de vie à court terme, ainsi que des problèmes liés aux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ou d'ostéoporose à long terme. On estime que l'insuffisance ovarienne prématurée idiopathique touche 1 à 2 pour cent de la population féminine.

Effets du remplacement de la testostérone sur la sécurité cardiovasculaire chez la femme ménopausée

Christophe Vandenbussche

Chez la femme comme chez l'homme, la fonction sexuelle dépend de la testostérone. Dans certaines situations, la production de testostérone s'arrête chez la femme, soit à la suite d'un processus normal de ménopause, soit à la suite d'un traitement médical (p. ex. ovariectomie). Un remplacement de la testostérone est justifié chez ces femmes afin de préserver la qualité de vie. Des études menées dans la population masculine ont montré qu'un déficit en testostérone accroissait le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires. Selon le professeur John Stevenson, le taux de testostérone doit également être maintenu dans des valeurs physiologiques chez la femme. Cet objectif peut être atteint en complétant une hormonothérapie substitutive individualisée par de la testostérone. Le professeur Stevenson souligne aussi que la recherche dans ce domaine est encore limitée.

Lorsque le placenta devient un danger pour l'utérus

Reinhard Barth

Le terme " placenta anormalement invasif " (PAI) désigne un trophoblaste qui se développe à l'intérieur de l'endomètre et peut même traverser celui-ci, ce qui peut entraîner des complications postpartum sévères, en particulier des hémorragies. Le PAI est donc une pathologie associée à un degré élevé de morbidité et de la mortalité, qu'il convient de diagnostiquer à temps. L'échographie est recommandée chez toute femme enceinte et en particulier chez les groupes désignés à risque.

La gynécologie esthétique : une sous-spécialité controversée

Reinhard Barth

La gynécologie esthétique est une sous-spécialité de la gynécologie à dimension relativement limitée mais qui connaît une croissance rapide. Lors d'une session conjointe organisée avec la Society of Cosmetic Gynaecology (TSCG) et The Urogynaecology & Pelvic Health Association of India (UPHAI) à l'occasion du congrès de la Société européenne de gynécologie, des spécialistes du domaine ont éclairé leur situation particulière et présenté des données de recherche récentes.

Taux élevé de métastases chez les femmes jeunes atteintes d'un cancer du sein

Reinhard Barth

Le cancer du sein (CS) survenant à un âge jeune est relativement rare et est associé à une issue défavorable, comparé au cancer du sein survenant à un âge plus avancé. Une étude monocentrique menée au Portugal met en évidence un taux élevé de métastases chez les patientes jeunes atteintes d'un CS, malgré l'administration d'une chimiothérapie.

Bien faire les choses : quand et comment diagnostiquer et prendre en charge la dysphorie de genre

Christophe Vandenbussche

Selon les données disponibles, 0,6 % de la totalité des hommes et 0,2 % de la totalité des femmes éprouvent un problème lié à leur genre et indiquent souhaiter changer de genre. Les spécialistes en matière de dysphorie de genre estiment que ces chiffres continueront à augmenter à l'avenir. Rien d'étonnant donc à ce qu'une session entière du 13e congrès de l'ESG à Vienne ait été consacrée au thème de la Transsexualité. Le docteur Michael van Trotsenburg explique la prise en charge des adolescents transgenres et éclaire le concept d'incongruence de genre ainsi que les options en matière de fertilité.