...

Au total, cet événement original qui confirme le renouveau du cinéma documentaire, propose 150 séances de ce genre particulier et ô combien en prise avec l'actualité. Pointons quelques domaines abordés: en Art, 26 projections de films sur la musique, le cinéma, le théâtre ou encore les arts plastiques avec notamment le portrait de la sculptrice Claire Kirkpatrick ; le domaine de la santé sera également présent notamment avec Chasser les dragons de Alexandra Kandy Longuet qui évoque la dépendance à la drogue, Ma voix t'accompagnera de Bruno Tracq ou encore Le temps long de Lou Colpé ; le thème et la problématique de la migration sera également à l'honneur au travers de 13 projections, dont celle de Addio Addio Amore de Jean-Michel Dehon ; au niveau politique, le mois du doc mettra à l'affiche Juste un mouvement de l'artiste plasticien très engagé Vincent Meessen qui a représenté la Belgique lors de la Biennale de Venise en 2015 et qui aborde encore une fois la question du colonialisme et du néocolonialisme et Saint-Nicolas est socialiste de David Leloup, journaliste connu pour ses travaux d'investigation et qui cette fois réalise un plan rapproché d'un quartier de Liège où règne le PS. Enfin, le féminisme s'invitera au festival au travers de #SalePute de Florence Hainaut et Myriam Leroy, évocation du harcèlement notamment par le biais des réseaux sociaux. Bref, pas une société de cinéma, mais un cinéma de société...