...

Face à ce triptyque de frustrations, pointons trois initiatives pour compenser quelque peu le manque engendré. À Gand, le musée des Beaux-Arts propose une visite guidée d'une demi-heure en compagnie de Till-Holger Borchert, directeur des musées de Bruges et commissaire de l'exposition van Eyck (fermée le 30 avril) en anglais, qui permet d'apprécier les oeuvres bien sûr, mais également l'incroyable sens du détail et du réalisme du maître flamand. Le musée Jacquemart-André reste lui inaccessible, au public belge en tout cas, présente un ensemble remarquable de soixante aquarelles et dix peintures de William Turner. Un Turner intime que présente au visiteur, lequel peut librement déambuler dans les salles, le co-commissaire Pierre Curie au travers d'oeuvres emblématiques comme La mer au clair de lune, L e Mont-blanc ou Le lac Léman ; des paysages romantiques confrontés à quelques peintures, comme l'embuée La Piazzetta de Venise, ou une Visite au tombeau, oeuvre de la toute fin de vie, datée de 1850, et qui annonce le symbolisme d'un Gustave moreau notamment. Au Mac's, l'on pratique la patate-physique en marge de l'expo Matt Mullican (à voir jusqu'à la mi-octobre) : le département du musée d'art contemporain propose d'initier les plus jeunes à la patatographie, les oeuvres envoyées étant exposées sur le site du musée ; l'occasion pour ces jeunes prodiges de côtoyer les grosses légumes de l'art... même s'il s'agit de féculent. - Vaneyck2020. be - https://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/decouvrez-visite-virtuelle-lexposition - http://www.mac-s.be/fr/6/93/Matt-Mullican