...

Entre 2016 et 2018, environ 47.000 utilisateurs, répartis dans cinq états américains, ont porté une Fitbit pendant au moins 60 jours. Cette montre intelligente mesure le pouls au repos et la durée du sommeil. Les chercheurs ont ainsi voulu découvrir l'incidence du syndrome grippal. L'idée sous-jacente était que les infections aiguës augmentent le rythme cardiaque et changent le pattern de sommeil. Un suivi précis peut aider à prévoir les épidémies et à prendre rapidement des dispositions pour contrer la propagation. Les données collectées par les moniteurs portables Fitbit ont permis d'améliorer les prédictions de six à 33%, additionnées à la méthode classique. La corrélation avec les mesures finales des CDC variait entre 0,84 et 0,97. Cette technologie avait déjà été utilisée par le passé. Cela n'a pas empêché Google Flu Trend de rater les premières vagues de la pandémie de H1N1 et de surévaluer l'activité des épidémies classiques.La méthode Fitbit est encore susceptible d'amélioration, avec des données quotidiennes et non plus hebdomadaires, déclarent les chercheurs dans The Lancet Digital Health. La précision du moniteur de sommeil laisse également à désirer.