...

Au palais de la Dynastie, situé sur le Mont des Arts, l'on peut déguster du Bruegel : au sens propre, dans le restaurantserre provisoire qui sert d'introduction à l'expo Beyond Bruegel (après Beyond Klimt.. l'au-delà semble faire florès).En immersion cette fois, on y déguste non plus en regardant l'assiette, mais des écrans géants qui, dans un rendu exceptionnel, donnent à explorer les toiles du maître flamand dans les moindres détails.Quatre salles pour découvrir l'oeuvre. La première montrant en détail les tableaux et dessins de Bruegel et intitulée fenêtre sur le monde, se découpe en six sections qui explorent les diverses thématiques des toiles : les personnages vus de dos, les fêtes et kermesses, ironie et humour, paysage/monde, inspirations religieuses, démons et monstres...La deuxième propose, dans le détail, un tour d'horizon des toiles encore à voir en Belgique, comme Margot la folle au Musée Mayer van den Bergh d'Anvers ou la gravure Le désir à découvrir à la Bibliothèque Royale, voisine.La chute des anges rebelles fait vivre cette toile à la manière de la Box Google du musée d'Art ancien, avant que l'on ne pénètre dans l'Art experience cube où l'histoire de Bruegel nous est contée... ou plutôt l'artiste raconte son histoire tandis que les tableaux s'animent.Du grand spectacle, à défaut de grandes toiles...