...

Le Dr Doolittle, qui a appris le langage des animaux, perd son épouse Lily dont il était fou amoureux, l'intrépide aventurière mourant noyée dans le naufrage de son navire.Vivant reclus depuis sept ans dans son manoir entouré de ses bêtes sauvages dans ce qui ressemble à une Arche de Noé terrestre, il ne veut plus voir personne. Tommy Stubbins, jeune garçon orphelin et neveu d'un chasseur, ne pouvant se résoudre à tirer sur des canards, blesse un écureuil par accident que Poly, le perroquet de Dolittle, incite à mener au médecin vétérinaire cloîtré. Au même moment surgit Lady Rose, toute jeune fille venue quémander l'aide du bon... Docteur, car la reine d'Angleterre (sic ! ), à qui lui doit la faveur de jouir du grand domaine où les animaux s'ébattent, se meurt victime d'un mal mystérieux...Trouver la cause et le remède pour sauver son éden animalier, remettra le vétérinaire sur pieds, tout en le sortant de sa profonde tristesse.Porté par Robert Downey Junior qui cabotine à plaisir et c'est un régal, qui produit également le film, Le voyage du Dr Dolittle, signé Stephen Gaghan (le réalisateur de Syriana à l'époque), est une merveille ou plutôt un émerveillement d'aventures, d'effets spéciaux et d'humour, un cocktail absolument jubilatoire où la parole donnée aux animaux est l'occasion en anglais d'entendre notamment les voix d'Emma Thompson (le perroquet), Ralph Fiennes (Barry, le méchant tigre) ou Marion Cotillard (Tutu, la renarde) notamment. Et parmi les personnages, humains cette fois, l'on croise Antonio Banderas, Michael Sheen ou l'excellent Jim Broadbent.Plutôt qu'un film animalier, ce conte féerique nous donne à entendre l'avis des animaux...