...

Dora Maar n'aurait pas dénoté à l'exposition au DIVA. Née Henriette Theodora Markovitch (1907-1997), elle est d'abord connue comme la muse et l'amante de Pablo Picasso. Une relation qu'ils entretiendront pendant une dizaine d'années. Dora Maar, c'est aussi le modèle qui a donné naissance à une peinture iconique de Pablo Picasso, La Femme qui pleure, dans sa période Guernica. Mais Dora n'aimait pas être représentée comme une pleureuse. " Tous ces portraits sont des mensonges. Ils dépeignent Picasso, pas Dora Maar ", dira-t-elle plus tard, au terme de leur histoire.La vraie Dora Maar, l'artiste, n'a toutefois été jugée à sa juste valeur qu'après sa mort, en 1997, à près de 90 ans. Quatre ans plus tard, une première rétrospective voit le jour à la Haus der Kunst de Munich. C'est aujourd'hui la Tate Modern qui lui rend hommage, au travers d'une magnifique exposition. Celle-ci voyagera ensuite vers le Getty Museum de Los Angeles. Ce qui transparaît aujourd'hui, c'est que Dora aura été tout sauf une suiveuse. Au delà de son travail de photographe dans la mode et la publicité, elle se distingue par ses montages et collages photos et ses photogrammes surréalistes, dans lesquels elle dialogue avec les plus grands, Man Ray en tête. Une exposition à ne rater sous aucun prétexte.