...

Connaissez-vous le Dolly Parton Challenge ? Fin janvier, la chanteuse de country de 74 ans, connue pour ses hits mondiaux comme Jolene et Working 9 to 5 a suscité un engouement en proposant sur la toile un montage de quatre photos d'elle-même. " C'est un chouette challenge ", trouve le Pr Lode Godderis, mais cela l'amène surtout à réfléchir à la façon dont les médecins se présentent sur les médias sociaux et dont ils utilisent les médias sociaux en tant que professionnels.En tenue professionnelle pour trouver le job de leur rêve via LinkedIn, casual sur Facebook, trendy sur Instagram et sexy pour décrocher des rendez-vous via Tinder. ©Dolly Parton sur Instagram.Sur les médias sociaux, on sait bien que l'on a plutôt tendance à montrer notre plus beau côté. A l'exception de Twitter, je trouve. Je suis parfois stupéfié de ce que les gens 'osent' poster sur Twitter et de ce qu'il s'en suit. Il n'est pas rare que je lise des 'fake facts', avec une seule interprétation, et puis de nombreuses critiques.Mais bon, sous le slogan " cela ne doit pas toujours être sérieux ", j'ai mené une recherche - comme le fait parfois un universitaire - sur la façon dont les médecins se présentent sur les médias sociaux. Rien de bien compliqué. J'ai juste introduit le terme 'médecin' dans le moteur de recherche et j'ai rapidement passé en revue les photos et le contenu des 100 premières occurrences. Voici les conclusions de ma recherche de l'image stéréotypée d'un médecin dans le cadre du Dolly Parton Challenge.D'abord le réseau professionnel LinkedIn. Les médecins s'y présentent avec une photo de profil de face, avec un regard plutôt sérieux mais condescendant. Généralement, ils portent une blouse ou une chemise, parfois avec une veste tirée à quatre épingles. Un certain nombre de collègues, surtout des chirurgiens et des anesthésistes, préfèrent la blouse verte de chirurgien. D'autres encore optent plutôt pour la blouse blanche. La façon dont les médecins se présentent sur LinkedIn est donc plutôt professionnelle, avec un aperçu de leur carrière. Etonnant : certains collègues laissent voir sur ce média social - professionnel - leur côté sportif, dans une tenue de ski ou de course !Sur Instagram, avec la même recherche, vous trouvez surtout des comptes de médecins avec des logos. Les plus utilisés sont des symboles et toutes les variantes d'un stéthoscope et d'un caducée. Les médecins qui optent quand même pour une photo se présentent ici davantage dans une tenue de médecin et rayonnent la confiance et la fiabilité. En soi, ce n'est pas étonnant vu que les comptes Instagram sont utilisés pour partager des informations médicales, donc pour informer des followers.Instagram pourrait évoluer vers un outil de marketing utilisé pour et par des médecins, si ce n'est pas déjà le cas en partie (certainement au niveau international). Une récente étude semble le confirmer. Elle a classé plus de la moitié des posts populaires sur Instagram concernant la chirurgie cosmétique comme "of self-promotional nature".On retrouve un schéma similaire sur Facebook. De très nombreux profils avec des logos et des médecins en blouse blanche avec leur stéthoscope autour du cou, qui regardent un dossier avec un collègue (souvent une collègue). Toutefois, Facebook demeure bien sûr surtout un média où les médecins partagent leur posts privés avec leurs amis. Sur ces comptes privés, on retrouve donc des médecins plutôt dans une ambiance détendue, dans un style " casual " ou sportif, accompagné ou non de leurs enfants ou de leur chien.Instagram pourrait évoluer vers un outil de marketing utilisé pour et par des médecins.Je n'ai pas de compte Tinder. J'ai envisagé d'en créer un pour ma recherche, mais lorsque j'ai expliqué mon projet génial à ma chère et tendre épouse, son regard en dit suffisamment long pour que je m'abstienne. Ce sont donc de jeunes collègues qui m'ont raconté que sur Tinder, on trouvait surtout des jeunes collègues - bien sûr - dans leur look le plus sexy. Avec succès apparemment car " assistant en médecine " s'avère être dans le top des critères vers une rencontre. Je me demande seulement ce qu'ils font s'ils entrent en contact avec un ou plusieurs de leurs patients. Les médecins sont donc faciles à trouver sur les médias sociaux et ils y sont aussi souvent très actifs. A côté des '4 Big', il existe encore d'autres plateformes de médias sociaux comme Researchgate, Sermo, Doximity, Daily Rounds, QuantiaMD, Among Doctors ou encore iMedExchange. Ce n'est donc pas le choix qui manque. Peut-être connaissez-vous aussi des futurs médecins qui dansent sur TikTok (...).