...

Celui-ci vient justement de changer son système de caméras numérique, vieux de douze ans: un nouveau système digital est désormais en place qui projette sur la coupole de 840 m2 et à l'aide de huit projecteurs, des images réelles ou de synthèses du cosmos dans un spectacle qui reste époustouflant. Ce vénérable instrument de vulgarisation scientifique qui dépend de l'observatoire d'Uccle, vieux de plus de 85 ans (il fut inauguré en 1935 et c'est l'un des plus anciens et des plus grands d'Europe) parvient dès lors à se renouveler en proposant des films longs de trente minutes, comme Explore, lequel décrit l'importance de lois scientifiques anciennes (les Égyptiens en - 3000 comptaient déjà 365 jours de 24 h, alors qu'avec Sissi aujourd'hui ils sont plongés dans la nuit et le brouillard) - même si ce sont d'abord des astrologues qui eurent longtemps le pas sur les astronomes -, et notamment des trois lois de Kepler dans l'optique des voyages interstellaires notamment vers Mars, dont l'Homme rêve avec Persévérance. Vu les milliards de kilomètres qui nous en séparent, on peut dès lors admirer toutes ces merveilles en respectant... les distances.