...

"N os rencontres, faites d'échanges et de silences, de regards inquiets et complices, de mains crispées et de gorges serrées, de sourires et de pleurs, m'accompagneront longtemps", écrit Gaël Turine, le photographe auteur du livre en collaboration avec l'écrivaine Caroline Lamarche. Qui témoigne: "Dans le confinement qui était le mien, ces témoignages donnés avec confiance m'ont permis de pénétrer peu à peu au coeur des choses, de manière kaléidoscopique et néanmoins profonde, puisque c'est par les mots que je me relie au monde. Et ces mots-là m'ont émue, fait penser, donné du courage."Mis en page par le graphiste Chiqui Garcia, Traces est un gros livre-art illustré capturant les émotions de dizaines de médecins, soignants et membres du personnel des hôpitaux d'Iris Sud (HIS), lequel compte quatre sites répartis dans le sud de Bruxelles: Joseph Bracops à Anderlecht, Molière Longchamp à Forest, Etterbeek-Ixelles à Ixelles et Etterbeek-Baron Lambert à Etterbeek. Les auteurs ont pénétré dans des hôpitaux réputés impénétrables pendant la pandémie pour capter la force et la fragilité du personnel, soutenus par la directrice générale des HIS, Catherine Goldberg, qui a décidé d'y consacrer une partie des dons des communes actionnaires d'HIS, le tout adoubé par le ministre-président de la Région de Bruxelles. "Chaque mot, chaque regard raconte une histoire", témoigne Deborah Cordier, psychologue à l'initiative du projet, également coordonné par Chiara Moncada, conseillère en prévention et aspects psycho-sociaux et Delphine Jarosinski, responsable communication. "Ce qu'imposent ces images comme ces paroles, c'est un profond respect envers le professionnalisme et le courage de ces femmes et ces hommes. Ce respect à son tour peut générer une attitude nouvelle. Car il ne sert à rien de saluer et même d'applaudir si, une fois la crise passée, une sorte de normalité se réinstalle", écrit Pascal Chabot, dans la préface. "Face à chaque projet, le défi d'un graphiste", témoigne Chiqui Garcia, "est de trouver la forme qui correspond au mieux à l'attention de ce que l'on raconte. Dans Traces il y a deux univers, celui de l'image et celui de la parole. Pour les mots, il faut prendre le temps. Et pour cela j'ai choisi un papier extrêmement fin qui ne permet pas de tourner vite la page. Il faut la tenir avec délicatesse et prendre soin de ses paroles, comme des lettres intimes murmurées et déposées entre les images." Le beau livre, qui est à découvrir tant, en effet, il constitue une oeuvre d'art difficilement descriptible avec des mots, sera offert à tous les membres du personnel. Il est également disponible en librairie au prix de 35 euros, ainsi que sur l'e-shop de l'éditeur https://www.livre-moi.be/