...

Ses prises de vues pourraient nous rap-procher des paysages totalitaires, soviétiques ou sibériens. Cet univers de l'isolement, du sordide, e la désolation, de l'abandon, de la dégradation, des pein-tures murales éclatées, de l'improbable au centre de la natu-re est ce monde que nous côtoyons, partageons, traversons sans le voir, sans le remarquer, en l'ignorant tout simplement. Curieusement, ses photographies qui pourraient être inquiétan-tes par leur sujet, leur environnement ou leurs coloris révèlent une mélancolie agreste, qui rejoint celle des arbres... objet de son premier beau livre voici quatre ans.Le JM-Club vous offre 4 exemplaires de Dernier acte d'Antoine Her-scher, paru chez Actes Sud.