...

La période actuelle n'est pas favorable au voyage mais une fois la crise sanitaire passée, cette nouvelle recherche pourrait soutenir les envies d'évasion. Des chercheurs de l'université de l'État de Washington suggèrent en effet que les personnes qui voyagent fréquemment sont plus heureuses que celles qui ne le font pas du tout.Une conclusion obtenue au terme d'une enquête pour savoir pourquoi certaines personnes voyagent plus souvent que d'autres et si les voyages et les expériences touristiques ont ou non un effet prolongé sur leur bonheur et leur bien-être. Avant l'épidémie de Covid-19, les participants taiwanais ont été interrogés sur l'importance des voyages dans leur vie, le temps qu'ils ont passé à chercher et à planifier de futures vacances, et combien de voyages ils ont accompli en un an. Ils ont également été questionnés sur leur satisfaction à l'égard de la vie. Sur les 500 participants au sondage, un peu plus de la moitié ont déclaré avoir effectué en un an plus de quatre voyages d'agrément. Seuls 7% des répondants n'ont pris aucun congé.L'analyse des données montre que les personnes qui déclarent voyager régulièrement à au moins 120 km de chez elles sont aussi celles qui éprouvent un bien-être général plus élevé et qui disent qu'elles sont plus heureuses (à hauteur de 7% environ) que celles qui voyagent très rarement ou pas du tout. Les chercheurs ont aussi observé que les personnes qui accordent plus d'attention aux informations touristiques et qui discutent fréquemment de leurs projets de voyage avec des amis sont plus susceptibles de partir en vacances régulières que celles qui ne pensent pas constamment à leur prochain voyage. Celles qui ne discutent pas de leurs futures destinations semblent au contraire, moins investies et moins épanouies dans leurs vies. Le bonheur ne dépendrait donc pas uniquement du travail, de la vie de famille ou des amis. "L'accumulation d'expériences de voyage semble avoir, elle aussi, un effet sur la satisfaction de vivre autodéclarée," indique le Pr Chun-Chu Chen. "Cela illustre vraiment l'importance de pouvoir sortir de sa routine et d'expérimenter de nouvelles choses."Pour les auteurs, après une année 2020 placée sous le signe du confinement, il est donc urgent de déterminer les conditions dans lesquelles il sera possible à nouveau de faire des projets et de voyager.(référence : Tourism Analysis, 5 décembre 2020, doi : 10.3727/108354220X16072200013427)