...

Pour cette étude, 54 hommes ont été inclus: 72,2% étaient de race caucasienne, leur âge moyen était de 32 ans, 42,6% avaient une charge virale initiale supérieure à 100.000 copies et dans 92,6% des cas, il s'agissait d'HSH.Pour 37% des participants, le régime à 4 composants a été prescrit d'emblée à l'initiation et pour les 2/3 restants, il s'agissait d'une intensification du traitement.L'initiation du traitement à 4 composants a été rapide (< 7 jours) pour 28% de la cohorte et 100% des participants étaient sous traitement antirétroviral à 4 composants endéans les 4 semaines après diagnostic.Aux semaines 4,12 et 24, 37%, 69% et 94% des participants avaient une charge virale indétectable (< 50 copies).Des taux d'adhésion au traitement de 100% aux semaines 4,12,22 et 24 ont été rapportés chez 88,9%,87%,82,4% et 94,1%.Au cours du suivi de 6 mois, 5 participants sont passés à une trithérapie et 4 participants ont nécessité une modification d'un des composants de la combinaison thérapeutique initiale.En conclusion, on constate que, dans l'ensemble, les schémas antirétroviraux à 4 composants sont bien tolérés et bien suivis. Bien que leurs bénéfices sur le plan virologique par rapport aux trithérapies classiques n'aient pas été évalués lors de cet essai, les résultats observés devraient rassurer si un schéma temporairement intensifié est cliniquement indiqué pour faciliter et accélérer l'obtention d'une charge virale indétectable.Réf: Burns J.E. et al. HIV Medicine 2021;22(8):770-774.