...

Il s'agit d'une enquête en ligne menée auprès d'un échantillon d'HSH américains séronégatifs âgés de 15 ans et plus. Dans un premier temps, les participants ont reçu une explication exhaustive concernant la version injectable à longue durée d'action de la PrEP: mécanisme d'action, mode d'administration, avantages, etc. Ensuite, ils ont été invités à répondre à une seule question: "Dans quelle mesure seriez-vous prêts à utiliser une forme longue durée de la PrEP ?".Premier constat, la PrEP intéresse une vaste majorité de sondés puisque, sur les 2.489 HSH séronégatifs ayant répondu à la question, 45% se disent très intéressés par cette forme de PrEP, 28% sont potentiellement intéressés et 27% sont sans opinion, pas intéressés ou refusent d'utiliser une PrEP injectable. De plus, 85% des participants déjà sous PrEP orale à prise quotidienne se disent prêts à passer à une forme injectable plus commode à suivre scrupuleusement.Second constat et le plus relevant de cette enquête, 66% des participants naïfs de PrEP se déclarent intéressés par l'utilisation d'une PrEP si elle est injectable et à longue durée d'action ce qui souligne le potentiel élevé de cette formulation en termes de prévention de la transmission du virus VIH. Ce désir d'initier enfin une PrEP concerne 79% des personnes qui, de toute façon, pensaient utiliser une PrEP et surtout 44% de ceux qui n'avaient aucune intention de débuter une PrEP mais qui sont prêts à changer d'avis suite à la présentation des avantages de cette nouvelle forme de traitement préventif. Enfin, troisième constat, l'intérêt pour la PrEP injectable est très élevé parmi les participants à risque élevé d'infection, les HSH ayant des rapports anaux non protégés.Réf: Sanchez T. et al. Abstract PEC293, IAS 2021.