...

Par l'intermédiaire de la Global Clinical Platform, l'OMS a mené une étude sur plus de 15.000 cas de COVID-19 chez des personnes vivant avec le VIH majoritairement issues d'Afrique du Sud, un des pays les plus durement touché tant par le VIH que par la COVID-19. Cette étude a révélé que:Sur base de ces données et malgré le fait que l'augmentation de risque observé de COVID-19 grave soit faible, l'OMS a profité de l'IAS pour recommencer la vaccination prioritaire contre la COVID-19 pour toute personne vivant avec le VIH et ce, particulièrement pour les pays où le nombre de personnes séropositives est élevé, par exemple l'Afrique du Sud. Les représentants de l'OMS ont une nouvelle fois plaidé pour d'avantage d'équité en matière de vaccination contre la COVID-19 et un meilleur accès aux stocks de vaccins suite au constat alarmant que, dans ces pays à revenus faibles ou intermédiaires, la couverture vaccinale atteint pénibles 3 à 4%.Réf: Bertagnolio S. et al. Abstract PEBLB20, IAS 2021.