...

Impossible de commenter, même en les survolant, les près de 300 pages des nouvelles recommandations émises par l'EACS lors du congrès de Bâle. Aussi, concentrons-nous sur la catégorie qui a fait le buzz, celle des ARTs recommandés pour le traitement des personnes vivant avec le VIH.A présent que la vaste majorité des pays européens recommandent un traitement immédiat au moment du diagnostic, les lignes directrices se concentrent de plus en plus sur ce qui constitue, à l'heure actuelle, le régime le plus efficace sur le plan virologique, le mieux toléré et, surtout, celui qui présente la barrière la plus élevée aux résistances. Concrètement, il s'agit de l'association de 2 INTIs et d'un inhibiteur de l'intégrase non boosté, administré en une seule prise quotidienne et avec une barrière génétique élevée aux résistances ce qui, en pratique, signifie le dolutégravir et le bictégravir. Le raltégravir, en une ou deux prises quotidiennes, est aussi listé. Pour ce qui concerne les 2 INTIs, le backbone, sont repris dans ces recommandations, abacavir/lamivudine, TAF ou TAD + emtricitabine ou, lorsque approprié, TDF + lamivudine. Cependant, la véritable nouveauté de ces recommandations est l'inclusion, pour la toute première fois, d'un 2DR parmi les ART recommandés en première ligne. Il s'agit de l'association entre dolutégravir et lamivudine qui, d'ailleurs, sera remboursée, sous forme de comprimé à dose fixe, à partir du 1/12/2019 en Belgique. Les recommandations de l'EACS précisent que ce 2DR ne doit être qu'aux patients dont la charge virale initiale est inférieure à 500.000 copies et le nombre de cellules CD4 supérieur à 200 et qui, de plus, ne sont pas porteurs du virus de l'hépatite B. Ce 2DR associant dolutégravir et lamivudine est également recommandé dans le cadre d'un switch pour alléger le traitement de patients expérimentés dont la charge virale est indétectable sous trithérapie. D'autres thérapies duales sont aussi listées comme darunavir (boosté) + lamivudine, atazanavir (boosté) + lamivudine ainsi que dolutégravir + rilpivirine.Réf: Sur le site officiel de l'EACS, il est possible de consulter et de télécharger une version intégrale de ces nouvelles recommandations.