...

Sur bases des données multiples collectées durant l'étude SALSA, les investigateurs de cette analyse post hoc se sont focalisés, d'une part, sur la satisfaction vis-à-vis du traitement via le questionnaire HIVTSQ (HIV Treatment Satisfaction Questionnaire) et, d'autre part, sur la gêne occasionnée par les symptômes via le score SDM (Symptom Distress Module). L'examen des résultats montre que les participants âgés de 50 ans ou plus shiftés vers une thérapie duale DTG/3TC ont connu des améliorations plus importantes du score moyen de l'échelle HIVTSQ ainsi que du sous-score évaluant mode de vie et bien-être par rapport au ressenti observé dans le bras maintien d'une trithérapie classique aux semaines 4 et 24 avant une stabilisation jusqu'à la semaine 48. Il en va de même pour le groupe des participants âgés de moins de 50 ans.Concernant le score SDM, on constate une amélioration plus marquée sous DTG/3TC par rapport au maintien d'une trithérapie classique aux semaines 4 et 24 (le score diminue plus fortement) puis une stabilisation jusqu'à la semaine 48 chez les patients âgés de 50 ans et plus. Pour les patients âgés de moins de 50 ans, les scores SDM évoluent dans le temps de façon comparable à ceux du bras maintien du traitement classique. Globalement, ces résultats montrent que les patients âgés de 50 ans et plus (tout comme les plus jeunes d'ailleurs) sont très satisfaits du switch vers une thérapie duale DTG/3TC et de pouvoir ainsi bénéficier des avantages apportés par les traitements modernes.Réf : Kumar P. et al. Abstract EPB140, IAS 2022, Montréal