...

Etonnants, les résultats que viennent d'obtenir chez les macaques des chercheurs américains et portoricains confirment ce qu'ils avaient déjà pu observer en 2015 chez certaines travailleuses du sexe. A l'époque, ils ont montré qu'une exposition continue au sperme chez les prostituées entraîne des changements dans le tissu cervico-vaginal qui induisent une résistance accrue au VIH. Cela pourrait expliquer pourquoi si peu d'entre elles sont atteintes du sida malgré une activité à haut risque.Mais les scientifiques voulaient savoir si le sperme pouvait être un facteur de résistance au VIH en soi. Pour y parvenir, ils ont exposé des macaques au sperme deux fois par semaine pendant 20 semaines, avec ou sans particules inactivées du virus simien de l'immunodéficience (SIV). Après cette période de conditionnement, les animaux ont reçu de faibles doses intravaginales de SIV.Résultat ? Les primates exposés au sperme ont montré une diminution de 42% du risque d'infection. En analysant les marqueurs spécifiques de l'activation immunitaire dans le micro-environnement cervico-vaginal et dans la circulation sanguine, les auteurs ont découvert que des expositions répétées au sperme entraînent une expression plus faible du récepteur CCR5 dans les lymphocytes T CD4 + en circulation. Or ce récepteur CCR5 permet au VIH de pénétrer dans ses cellules hôtes.Par ailleurs, les animaux exposés au sperme présentaient également au niveau cervico-vaginal des taux plus élevés de cytokine CCL5, un facteur naturel suppresseur du VIH. Enfin, les chercheurs ont observé que cette exposition répétée entraîne des taux élevés de facteurs antiviraux comme la protéine Mx1 dans les tissus cervico-vaginaux."Il est important de noter que nous démontrons uniquement que l'exposition au sperme peut favoriser la résistance de l'hôte, mais ne protège pas contre l'infection," insiste toutefois le Pr Montaner selon qui le recours aux méthodes prophylactiques recommandées reste nécessaire.(référence : Nature Communications, 21 août 2019, DOI : 10.1038/s41467-019-11814-5)https://www.nature.com/articles/s41467-019-11814-5