...

ATLAS est une étude clinique randomisée phase 3 de non infériorité réalisée en open label et multicentrique. Elle a inclus au total 616 patients déjà traités par trithérapie classique et dont la charge virale était inférieure à 50 copies/ml depuis au moins 6 mois. Ces patients ont été répartis en deux groupes équipotents comprenant 308 patients chacun. Un groupe a continué le traitement orale classique, l'autre groupe recevant un traitement injectable associant cabotégravir et rilpivirine LA et administré sur base mensuelle.Après 48 semaines de suivi, les investigateurs rapportent les observations suivantes:A) Une charge virale équivalente ou supérieure à 50 copies/ml à été observée auprès de 5 patients (1,6%) recevant le traitement antirétroviral injectable mensuel et chez 3 patients (1%) ayant continué un trithérapie orale classique. Ce résultat remplit les conditions préalables définissant le critère de non infériorité de l'essai.B) Une charge virale indétectable de moins de 50 copies/ml est observée chez 92,5% des patients traités par injection mensuelle de cabotégravir et rilpivirine LA vs 95,5% des patients sous trithérapie orale classique. A nouveau, ces résultats rencontrent les critères définissant la non infériorité pour cette étude.C) On constate un échec virologique confirmé chez 3 patients sous traitement injectable et chez 4 patients sous trithérapie classique.D) On observe un taux plus élevé d'effets secondaires au sein du groupe injectable. Il s'agit dans la grande majorité des cas de réactions au site d'injection qui étaient de grade faible à modéré. Vu le mode d'administration, ce constat était attendu et se révèle passager et de faible impact sur la bonne adhésion au traitement puisque seul 1% des patients ont abandonné ce schéma suite à des réactions au site d'injection.En conclusion et après un suivi de 48 semaines, le traitement antirétroviral mensuel injectable associant cabotégravir et rilpivirine LA se révèle non inférieur à une trithérapie orale classique dans le cadre d'un switch chez des patients expérimentés.Réf: Swindells M.B. et al. NEJM 2020;382:1112-1123.