...

Cette étude se base sur les données recueillies auprès de 700 adolescents, âgés de 13 à 18 ans, inclus dans l'étude Smart Sex Quest laquelle évalue l'impact de messages de prévention diffusés via internet sur la prévention et le dépistage des MSTs et du VIH. Seuls 24% des participants ont déclaré avoir déjà effectué un test de dépistage du VIH et 11,6% en avoir effectué plusieurs. Or, un interrogatoire plus poussé concernant leurs pratiques sexuelles montre que ces adolescents sont bien à risque de contamination, près de 45% reconnaissant des relations anales sans recours systématique au préservatif. Le second point intéressant de cette étude concerne la qualité et le contenu de la relation des adolescents avec l'univers médical ce qui ouvre des pistes potentielles pour tenter d'améliorer le taux de dépistage et de suivi de ces jeunes proies pour VIH. Si 79% reconnaissent avoir un médecin qu'ils consultent régulièrement, seuls 21% parlent ouvertement de sexualité et des relations entre hommes avec lui, 19% ont abordé le dépistage du VIH et 30% déclarent avoir été interrogés sur leurs orientations sexuelles. Comme on le voit, une piste intéressante sera d'améliorer le dialogue entre les médecins (généraliste ou pédiatre) et leurs jeunes patients, ceci afin d'aborder, hors la présence des parents, des thèmes comme l'orientation et les pratiques sexuelles, les risques encourus, comment les éviter ainsi que l'importance du dépistage, à présent que l'on dispose de traitements simples et efficaces pour lutter contre le VIH et en éviter la propagation vers des partenaires. A l'heure du #Metoo, d'une pudibonderie hypocrite et exacerbée sans parler la crainte d'être taxé de "prédateur sexuel" dès que la sexualité est abordée avec un(e) adolescent(e) lors d'un dialogue singulier, les praticiens sont plus que frileux pour s'aventurer sur ce terrain et pourtant, le jeu en vaut bien la chandelle car ce déficit en dépistage d'une population jeune et sexuellement très active a un impact indéniable sur l'atteinte des objectifs actuels en terme d'éradication du virus VIH.Réf: Mustanski D. et al. Pediatrics, mise en ligne février 2020.