Tout sur STEMI

Une étude observationnelle menée en Belgique a évalué l'association entre, d'une part le moment de survenue de l'infarctus au cours du nycthémère et différentes caractéristiques liées au patient, d'autre part le risque d'arrêt cardiaque.

Au cours de ces 20 dernières années, la mortalité liée à l'infarctus aigu a été réduite de moitié en Suisse selon une analyse des données du registre national suisse des infarctus du myocarde. Mais le constat le plus marquant de cette étude concerne le comblement du fossé entre hommes et femmes. Les femmes meurent de moins en moins d'un infarctus aigu. Elles sont en bonne voie pour faire jeu égal avec les hommes et c'est surtout vrai chez les femmes de moins de 60 ans.

Une analyse britannique indique que, dans le cadre du suivi des patients ayant présenté un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST, la communication entre les services hospitaliers et les médecins généralistes pourrait être clairement améliorée grâce à une formation adéquate. Une telle intervention permet, en effet, d'améliorer de manière significative la qualité de la prise en charge et la compliance aux recommandations en médecine générale.

Une étude anglaise montre que chez les fumeurs jeunes, le tabagisme multiplie par 8 le risque de développer un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST, par rapport aux non- et ex-fumeurs. Un argument supplémentaire - si besoin en était - pour tenter de convaincre les plus jeunes d'éviter tout tabagisme.