Tout sur Royaume-Uni

Bien dans son assiette, mieux dans sa tête !

Une équipe internationale a procédé à une méta-analyse sur la manière dont notre alimentation peut affecter notre santé mentale. La " malbouffe " est associée à un plus fort risque de dépression. A l'inverse le régime méditerranéen le réduit d'un tiers.

Le burnout des médecins a un impact dévastateur sur les soins

Outre le risque qu'il fait courir aux médecins, l'épuisement professionnel aurait des conséquences dévastatrices sur la qualité des soins qu'ils dispensent. Ceux qui souffrent de burn-out sont deux fois plus susceptibles de commettre des erreurs. C'est la conclusion alarmiste d'une méta-analyse réalisée par plusieurs universités anglaises.

OEsophage de Barrett, du nouveau dans la prévention

AspECT (Aspirin and Esomeprazole Chemoprevention Trial in Barrett's metaplasia) est une étude randomisée de phase 3, menée en ouvert selon un plan factoriel 2x2 permettant d'apprécier simultanément l'impact préventif de l'aspirine et d'un IPP (ésoméprazole) chez des patients ayant un oesophage de Barrett ≥ 1 cm.

L'oxygénothérapie ambulatoire dans la fibrose pulmonaire

En cas de fibrose pulmonaire, l'essoufflement à l'effort détermine en grande partie la qualité de vie liée à la santé, ou HRQoL (health-related quality of life). Cet essoufflement est fréquemment associé à une désaturation en oxygène. L'étude AmbOx a examiné l'effet de l'administration d'oxygène en ambulatoire sur la qualité de vie en cas d'hypoxie isolée liée à l'effort.

Les bienfaits de l'huile de poisson

La supplémentation en acides gras oméga-3 est souvent conseillée. Les résultats de l'étude ASCEND poussent à en reconsidérer l'intérêt.

Une fausse bonne idée

Le bénéfice de l'acide acétylsalicylique dans la prévention secondaire des affections cardiovasculaires étant bien établi, pourquoi ne pas l'utiliser en prévention primaire chez les patients à haut risque ?

Chemsex: un accélérateur de risque

Nouvelle pratique récréative très en vogue dans certains milieux branchés de la nuit, notamment chez les hommes pratiquant le sexe avec d'autres hommes, gay ou bisexuels, le chemsex décuple la stimulation, les sensations et l'endurance au cours de l'acte sexuel. Bien moins récréatives, des études cliniques et épidémiologiques récentes constatent que cette pratique rock'n roll augmente le risque d'une nouvelle infection par le VIH ou l'hépatite C sans oublier les MST.

MST: gonorrhée et syphilis en plein boom

Même si le taux de diagnostic des MST est demeuré quasi identique en 2017 par rapport à 2016, un tout récent rapport publié par les services de santé britanniques tire la sonnette d'alarme. Le taux de gonorrhées diagnostiquées en 2017 est en augmentation de 22% et le plus élevé observé depuis les années '90. Quant à la syphilis, son taux de diagnostic est en augmentation de 20% et le plus élevé jamais enregistré depuis 1949 et la mise à disposition de la pénicilline pour son traitement.

Et à la ménopause, on fait quoi? Rien ou presque!

Comme leurs partenaires masculins, les femmes vivant avec le VIH ont vu leur espérance de vie s'allonger et nombre d'entre elles atteignent le seuil fatidique de la ménopause et de ses symptômes qui perturbent la qualité de vie. Or, selon les premiers résultats de l'étude anglaise PRIME, ces symptômes de ménopause sont totalement ignorés puisque à peine 8% des femmes reçoivent un traitement pour les symptômes physiques et 3% pour les symptômes urogénitaux.

Chaque jour, 45 Belges reçoivent un diagnostic d'IC

Plus de 16.500 Belges apprendront cette année qu'ils souffrent d'insuffisance cardiaque (IC), soit plus de 45 personnes par jour. En raison des remboursements insuffisants, 230.000 patients ne pourront plus être pris en charge conformément aux recommandations européennes. Plusieurs associations se mobilisent durant les Journées européennes de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque du 30 avril au 12 mai 2018. 24 hôpitaux se mobilisent.

Les symptômes invisibles de la SEP au féminin

Une fois la consultation terminée et la porte du cabinet refermée, quelle est la vie réelle des femmes atteintes de sclérose en plaques (SEP)? Telle une IRM qui explorerait le volet socio-économique de la SEP, une vaste enquête menée dans 8 pays européens a recherché les symptômes invisibles de la SEP pour dresser un portrait cru et sans retouche de la vie quotidienne de ces femmes. Pour la plupart d'entre elles, l'impact de la maladie sur leurs choix de vie, éducation, carrière, relations sociales ou intimes et désir de maternité, est souvent plus lourd à supporter et accepter que les symptômes de la maladie ou les inconvénients liés au traitement.

SPMS : quels traitements privilégiés ?

C'est peu dire que la présentation de Will Brown a impressionné par sa clarté et les informations diffusées. Son exposé était le fait d'une longue préparation avec ses collègues de la MBASE INVESTIGATORS traitant des traitements disponibles au moment de la conversion vers la sclérose en plaques progressive secondaire (SPMS).

Le sommeil : enfin une OASIS ?

OASIS est l'acronyme d'une étude mesurant les effets de l'amélioration du sommeil sur la santé mentale. Les chercheurs se sont concentrés sur les jeunes.

Le travail, c'est la santé... si les lois anti-tabac sont strictement appliquées

Selon une étude pan-européenne menée par une équipe anglaise (avant le Brexit, quand le sort de l'Europe les préoccupaient) et présentée aux premières heures de l'ERS 2017, 25% des individus travaillant dans des espaces fermés (bureaux, magasins, etc.) sont directement exposés au tabagisme passif et risquent d'en subir les conséquences pulmonaires et cardiaque.

Les antibiotiques, c'est pas automatique surtout chez les petits asthmatiques

Alors qu'il n'existe aucune recommandation à prescrire des antibiotiques aux enfants asthmatiques en cas d'exacerbations, une méta-analyse hollandaise met en évidence, qu'en conditions réelles, ces enfants se voient prescrire significativement plus de traitements antibiotiques tout à fait inutiles ce qui augmente le risque de résistances.