Tout sur Royaume-Uni

Une étude danoise révèle une association entre les niveaux d'empathie des participants et leur respect des gestes barrières (distanciation physique et port du masque). Les auteurs considèrent que l'empathie ressentie envers les plus vulnérables pourrait être employée activement pour combattre la pandémie de Covid-19.

Selon une vaste étude, le fait d'afficher IMC plus bas est systématiquement associé à un risque réduit de diabète de type 2 quels que soient le poids de la personne, ses antécédents familiaux et son risque génétique. Un résultat qui suggère qu'une perte de poids donnerait une protection similaire à tous les individus, y compris les moins à risque.

L'étude DAPA HF restera sans nul doute dans les annales de ce congrès annuel de l'European Society of Cardiology suite à la démonstration d'un impact positif de la dapagliflozine dans la prise en charge de l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection réduite, que les patients soient ou non diabétiques.

Historiquement, la BPCO est plutôt une maladie d'hommes âgés, fumeurs ou anciens fumeurs. Mais dernièrement, la prévalence et la mortalité de la BPCO ont progressivement augmenté parmi les femmes. En quoi l'expression de la BPCO diffère?t?elle entre les hommes et les femmes qui consultent leur médecin généraliste au Royaume-Uni ?

A partir de 2019 et au-delà un certain nombre d'antirétroviraux seront disponibles sous forme générique, leur patente ayant expiré. Dans cette perspective, le Public Health England, l'agence exécutive du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales du Royaume-Uni, s'est livré à un très intéressant travail d'évaluation des possibles économies d'échelle si tout patient anglais porteur du VIH et traité par ARV (85.000) passait d'office aux génériques dès leur mise à disposition. Résultat, près de 7 milliards de livres sterling d'économies sur les 15 années à venir!

En raison de la disponibilité d'une trithérapie dans un seul inhalateur, l'utilisation de ce dispositif en cas de BPCO mérite d'être clarifiée. C'est du moins ce que les professionnels de la santé au Royaume-Uni ont déduit d'une enquête. Les résultats ont donné matière à discussion pour un groupe d'experts pluridisciplinaire.

Selon une étude britannique, pour arrêter de fumer, la cigarette électronique est presque deux fois plus efficace que les substituts nicotiniques classiques tel que les patchs, pastilles, sprays, inhalateurs et autres gommes à mâcher, qui sont recommandés par les instances de santé publique comme l'OMS. De quoi réhabiliter l'image du vapotage ?

Une équipe internationale a procédé à une méta-analyse sur la manière dont notre alimentation peut affecter notre santé mentale. La " malbouffe " est associée à un plus fort risque de dépression. A l'inverse le régime méditerranéen le réduit d'un tiers.

Outre le risque qu'il fait courir aux médecins, l'épuisement professionnel aurait des conséquences dévastatrices sur la qualité des soins qu'ils dispensent. Ceux qui souffrent de burn-out sont deux fois plus susceptibles de commettre des erreurs. C'est la conclusion alarmiste d'une méta-analyse réalisée par plusieurs universités anglaises.

AspECT (Aspirin and Esomeprazole Chemoprevention Trial in Barrett's metaplasia) est une étude randomisée de phase 3, menée en ouvert selon un plan factoriel 2x2 permettant d'apprécier simultanément l'impact préventif de l'aspirine et d'un IPP (ésoméprazole) chez des patients ayant un oesophage de Barrett ≥ 1 cm.

En cas de fibrose pulmonaire, l'essoufflement à l'effort détermine en grande partie la qualité de vie liée à la santé, ou HRQoL (health-related quality of life). Cet essoufflement est fréquemment associé à une désaturation en oxygène. L'étude AmbOx a examiné l'effet de l'administration d'oxygène en ambulatoire sur la qualité de vie en cas d'hypoxie isolée liée à l'effort.

La supplémentation en acides gras oméga-3 est souvent conseillée. Les résultats de l'étude ASCEND poussent à en reconsidérer l'intérêt.

Le bénéfice de l'acide acétylsalicylique dans la prévention secondaire des affections cardiovasculaires étant bien établi, pourquoi ne pas l'utiliser en prévention primaire chez les patients à haut risque ?

Nouvelle pratique récréative très en vogue dans certains milieux branchés de la nuit, notamment chez les hommes pratiquant le sexe avec d'autres hommes, gay ou bisexuels, le chemsex décuple la stimulation, les sensations et l'endurance au cours de l'acte sexuel. Bien moins récréatives, des études cliniques et épidémiologiques récentes constatent que cette pratique rock'n roll augmente le risque d'une nouvelle infection par le VIH ou l'hépatite C sans oublier les MST.

Même si le taux de diagnostic des MST est demeuré quasi identique en 2017 par rapport à 2016, un tout récent rapport publié par les services de santé britanniques tire la sonnette d'alarme. Le taux de gonorrhées diagnostiquées en 2017 est en augmentation de 22% et le plus élevé observé depuis les années '90. Quant à la syphilis, son taux de diagnostic est en augmentation de 20% et le plus élevé jamais enregistré depuis 1949 et la mise à disposition de la pénicilline pour son traitement.