Tout sur Philip Mease

Le congrès de Madrid aura été pour le Pr Philip Mease (University of Washington, Seattle) l'occasion de présenter des résultats actualisés de l'étude FUTURE 5. Sur un suivi de 2 ans (104 semaines), le secukinumab confirme son potentiel à inhiber au long cours la progression radiographique de l'arthrite psoriasique et à maintenir la réponse clinique tant sur le plan articulaire (ACR 20 et 50) que cutané (PASI90).

Personnalité haute en couleur et incontournable dès qu'il est question d'arthrite psoriasique, le Pr Philip Mease (University of Washington, Seattle) résume pour nous l'état actuel ainsi que les futurs développements pour la prise en charge de l'arthrite psoriasique tout en soulignant l'importance de disposer enfin d'un large éventail d'options pour personnaliser au mieux le traitement de cette pathologie complexe aux multiples ramifications.

L'extension de l'arsenal thérapeutique de l'arthrite psoriasique a connu, au cours de ces dernières années, une formidable et rapide extension permettant au rhumatologue de mieux personnaliser l'approche thérapeutique en fonction des particularités de chaque patient. Mais, ce choix peut parfois se révéler difficile d'où l'intérêt des études cliniques comparatives qui, avouons-le, demeurent une denrée bien rare d'où l'intérêt pour cette étude " head to head ", présentée dans le cadre des " Late Breaking Abstracts ", comparant adalimumab et ixékizumab chez le patient porteur d'une arthrite psoriasique non répondeurs à au moins un DMARD conventionnel.