Tout sur New England Journal of Medicine

La supplémentation en acides gras oméga-3 est souvent conseillée. Les résultats de l'étude ASCEND poussent à en reconsidérer l'intérêt.

Le bénéfice de l'acide acétylsalicylique dans la prévention secondaire des affections cardiovasculaires étant bien établi, pourquoi ne pas l'utiliser en prévention primaire chez les patients à haut risque ?

Telle est la leçon à tirer de l'arrêt prématuré de l'essai de phase 3 NAVIGATE ESUS dont les résultats ont été présentés lors de l'European Stroke Organisation Conference (Göteborg, 16-18 mai 2018) et mis en ligne simultanément sur le site du New England Journal of Medicine.

Des scientifiques américains ont fait d'une pierre deux coups. Ils ont en effet démontré qu'un traitement utilisé à l'origine pour lutter contre l'eczéma peut aussi réduire les symptômes de l'asthme et améliorer la fonction respiratoire. Les résultats sont notables puisque le nombre de crises d'asthme sévères a été divisé par près de deux.

Après deux décennies d'expériences réussies chez l'animal et alors que les essais cliniques se multiplient, la thérapie génique semble enfin prête à remplir ses promesses. Des succès récents ont été enregistrés en hématologie et contre la maladie de Huntington.

Le New England Journal of Medicine a publié dans la nuit du 2 à 3 novembre 2017 les résultats d'une étude de phase 3 dans l'amyotrophie spinale de type 1. Le Centre de référence des maladies neuromusculaires (CRMN) du CHR de Liège est co-auteur de l'article.

La vente libre d'anti-inflammatoires dans nos pays n'est pas sans risques. Si on connait bien les troubles gastro-intestinaux et rénaux, il restait encore à découvrir que ces médicaments ne sont pas tous égaux sur la tension artérielle.

L'étude FOURIER a défrayé la chronique lors de l'ACC qui a eu lieu cette année. Cette fois, Robert Giugliano (Boston, MA, USA) livre de nouveaux résultats au sujet de cette étude majeure tout en nuançant la portée...

La recherche scientifique ne cesse de trouver de nouvelles propriétés au cannabis. Après la prévention de la démence et la sclérose en plaques, voilà que le cannabidiol, un des 60 composés trouvés dans le cannabis, permettrait de réduire fortement la fréquence des crises d'épilepsie dans le syndrome de Dravet, une forme rare et particulièrement sévère d'épilepsie.

Un cas clinique de glioblastome cérébral récidivant répondant de manière assez spectaculaire à une nouvelle technique d'immunothérapie utilisant des cellules CAR-T (cellules T porteuses d'un récepteur chimérique), a été décrit par une équipe du réputé centre médical californien 'City of Hope' (Duarte, CA, USA). Une étape importante, puisque jusqu'ici les bons résultats enregistrés avec ce type de traitement se limitaient à l'hématologie.

" Récemment, des essais évaluant un inhibiteur du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (empagliflozine) et un analogue du glucagon-like peptide-1 (liraglutide) ont montré un pronostic cardiovasculaire amélioré chez des patients ayant un diabète de type 2 et à haut risque d'événements cardiovasculaires. "