Tout sur Europe

Une étude de l'Académie nationale de médecine en France conforte l'hypothèse d'une influence de la chaleur sur l'épidémiologie de la Covid-19 dans les pays tempérés. La hausse des températures ralentirait le virus sans le faire disparaître.

Deux analyses distinctes, l'une sur base des données des patients de l'étude clinique randomisée ADVANCE et l'autre sur base des participants inclus dans la cohorte D:A:D, montrent qu'une prise de poids après l'initiation d'un traitement antirétroviral est susceptible d'augmenter le risque de survenue d'un diabète de type 2 mais, par contre, on n'observe pas d'augmentation du risque cardiovasculaire.

Si, à l'échelle mondiale, plus de femmes vivent avec le VIH, dans la zone européenne de l'OMS, la tendance est inversée puisqu'on constate que deux fois plus d'hommes sont diagnostiqués porteurs du virus VIH. Ces données récentes (2018) sont issues d'une étude, publiée dans le dernier bulletin Eurosurveillance, qui a collecté et analysé les caractéristiques démographiques, cliniques ainsi que les tendances chez les femmes nouvellement diagnostiquées pour le VIH en Europe. Un constat, en particulier, inquiète: le diagnostic souvent trop tardif de l'infection par le VIH chez les femmes.

Une nouvelle analyse internationale de l'OMS montre qu'entre 1995 et 2017, la fréquence de la BPCO a diminué, mais que le nombre de cas de BPCO a continué à augmenter. Cette analyse a porté sur 24 pays, six en Amérique latine et dans les Caraïbes, deux en Amérique du Nord, deux en Océanie et 12 pays en Europe. Les critères d'inclusion étaient une population > 2 millions de personnes et la disponibilité de données de mortalité des 10 dernières années.

Une étude britannique présentée lors du récent congrès de l'United European Gastroenterology (UEG week 2019), indique que le nombre de personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) est deux fois plus élevé que dans les estimations précédentes et que pour ces personnes le risque de développer un cancer colorectal est également plus élevé qu'on ne le pensait jusqu'à présent.

Un nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) concernant l'analyse de la qualité de l'air en Europe au cours de la période 2000-2017 est disponible. Ce rapport se penche sur les progrès réalisés afin d'atteindre les normes de qualité de l'air définies par les deux directives européennes (directives sur la qualité de l'air ambiant) et par les Lignes directrices OMS relatives à la qualité de l'air. Le rapport traite également des conclusions et estimations les plus récentes concernant l'impact de la pollution atmosphérique sur la population et sur les écosystèmes.

Contrairement à ce que l'on croyait jusque-ici, les origines de l'anorexie ne seraient pas que psychiatriques. Le métabolisme aurait également une part à jouer selon une étude ayant permis de découvrir huit variantes génétiques associées à cette maladie.

Cette étude multicentrique confirme un risque très élevé de maladie de Parkinson chez les personnes atteintes de trouble du sommeil paradoxal et identifie plusieurs prédicteurs puissants de la progression de la maladie. De quoi permettre de mieux choisir les participants aux essais cliniques et de mettre au point des traitements plus efficaces.

Une cartographie détaillée des mutations impliquées dans la genèse et la progression de l'adénocarcinome oesophagien ouvre de nouveaux espoirs thérapeutiques et laisse envisager une approche personnalisée.

Un survivant du cancer sur quatre souffre de maladies cardiovasculaires. Lors du congrès de la Société belge de cardiologie (BSC), les 7 et 8 février, le Pr Patrizio Lancellotti a plaidé pour une collaboration plus étroite entre les cardiologues et les oncologues dans l'intérêt du patient.

Pour la première fois, des chercheurs viennent de mettre le doigt sur une potentielle prédisposition monogénique à la tuberculose. Certaines personnes porteuses d'une altération des deux copies du gène TYK2 serait plus vulnérables à la mycobactérie à l'origine de cette maladie.

Une équipe internationale a procédé à une méta-analyse sur la manière dont notre alimentation peut affecter notre santé mentale. La " malbouffe " est associée à un plus fort risque de dépression. A l'inverse le régime méditerranéen le réduit d'un tiers.

Les antiviraux à action directe (AAD) ont considérablement modifié le pronostic des patients infectés par le virus de l'hépatite C (VHC), y compris ceux avec cirrhose décompensée. L'analyse des données du registre européen des greffes du foie permet de se faire une idée de l'impact de ce type de traitement.

Nettement plus axé sur la problématique du VIH en Europe que son célèbre pendant Nord-américain, la CROI, le congrès de Glasgow aura été l'occasion de procéder à une actualisation de l'évolution de la stratégie onusienne 90-90-90 sur notre bon vieux continent.

Une étude observationnelle prospective a rassemblé les patients qui s'étaient présentés au service des urgences avec une dyspnée comme principal symptôme. Les caractéristiques épidémiologiques et le traitement ont été comparés entre une cohorte européenne (EURODEM) et une cohorte asiatique (pays limitrophes de l'océan Pacifique, AANZDEM).

Il y a bel et bien un lien entre ostéoporose et démence. La confirmation est venue d'une recherche allemande à partir d'un vaste échantillon de population européenne, alors que la plupart des récentes études menées sur le sujet avaient suivi des sujets hors Europe.

Les traitements symptomatiques de la migraine ne suffisent pas toujours. Quand les patients n'y repondent pas ou face a des formes refractaires OU particulieres, la strategie therapeutique merite etre revue.