Tout sur Europe

Une équipe internationale a procédé à une méta-analyse sur la manière dont notre alimentation peut affecter notre santé mentale. La " malbouffe " est associée à un plus fort risque de dépression. A l'inverse le régime méditerranéen le réduit d'un tiers.

Les antiviraux à action directe (AAD) ont considérablement modifié le pronostic des patients infectés par le virus de l'hépatite C (VHC), y compris ceux avec cirrhose décompensée. L'analyse des données du registre européen des greffes du foie permet de se faire une idée de l'impact de ce type de traitement.

Nettement plus axé sur la problématique du VIH en Europe que son célèbre pendant Nord-américain, la CROI, le congrès de Glasgow aura été l'occasion de procéder à une actualisation de l'évolution de la stratégie onusienne 90-90-90 sur notre bon vieux continent.

Une étude observationnelle prospective a rassemblé les patients qui s'étaient présentés au service des urgences avec une dyspnée comme principal symptôme. Les caractéristiques épidémiologiques et le traitement ont été comparés entre une cohorte européenne (EURODEM) et une cohorte asiatique (pays limitrophes de l'océan Pacifique, AANZDEM).

Il y a bel et bien un lien entre ostéoporose et démence. La confirmation est venue d'une recherche allemande à partir d'un vaste échantillon de population européenne, alors que la plupart des récentes études menées sur le sujet avaient suivi des sujets hors Europe.

Un quart d'heure à peine, le temps de présenter en session plénière les résultats de l'étude ZAP2, aura suffi pour voir s'envoler un bel espoir pour les quelques quarante millions de patients qui, en Europe, souffre de gonarthrose. Administré durant deux ans à raison d'une perfusion annuelle, l'acide zolédronique ne fait guère mieux que le placebo pour réduire la douleur et améliorer la fonctionnalité des patients mais, surtout, il ne montre aucune propension à modifier l'activité de la maladie et donc protéger l'articulation.

Après un suivi de 23 ans, une troisième et nouvelle analyse de l'étude COBRA suggère qu'un traitement précoce et intensif de la PR apporte d'importants bénéfices sur le très long cours, ce compris une quasi normalisation du taux de mortalité qui tend à se confondre avec celui de la population générale.

Des chercheurs français viennent de démontrer pour la première fois qu'une bactérie ubiquitaire, baptisée Bacillus cereus, connue pour être à l'origine d'infections alimentaires, est aussi la cause d'infections nosocomiales inter- et intra-hospitalières, parfois mortelles. Leur travail incite à ne pas négliger ces infections dans les hôpitaux.

Encore un méfait à mettre sur le compte de l'évolution. Les différences de susceptibilité aux migraines entre les populations du Nord et du Sud de la planète résulterait d'une variation génétique impliquée dans l'adaptation progressive d'une partie de l'espèce humane au climat rigoureux de l'hémisphère nord.

Le combat de Jean Jacques Amy pour un accès large et libre à la contraception et pour un droit des femmes à interrompre une grossesse non désirée remonte à plusieurs décennies. L'analyse actuelle de la situation indique que l'objectif est loin d'être atteint, y compris en Europe, et que la tendance est même à une restriction de ces droits. Il plaide donc pour que l'European Society for Contraception and Reproductive Health étende son action au-delà du domaine scientifique et envisage de mettre en oeuvre des actions "militantes" pour la défense de ces droits.

Le constat est net et sans bavure : selon le rapport 2017 sur l'usage des drogues licites et illicites, alcool et tabac sont les substances qui représentent la plus grande menace pour la santé humaine. Pour l'année 2015, elles seraient responsables de plus de 250 millions d'années de vie perdues dans le monde, bien plus que le cannabis, l'héroïne ou la cocaïne.

Dans l'étude ALUR, des patients atteints d'un cancer du poumon (type CPNPC) ALK-positif (ALK - Anaplastic Lymphoma Kinase) avancé/métastatique ont été traités en deuxième ligne par une chimiothérapie vs alectinib, après une progression de la maladie au cours du traitement de première ligne par chimiothérapie et par crizotinib, ou en raison d'une intolérance.

Pour la première fois, la FDA, l'agence de santé américaine, a autorisé la mise sur le marché d'un robot doté d'une intelligence artificielle capable de diagnostiquer une rétinopathie diabétique à partir de photos ... sans intervention d'un médecin spécialiste. L'algorithme tombe juste dans près de 90% des cas.

Une vaste étude internationale majeure montre que par rapport à la biopsie standard, l'IRM de la prostate décèle plus de cancers nécessitant un traitement en raison de leur agressivité et moins de cancers peu susceptibles d'évoluer, ce qui pourrait permettre de mieux cibler les patients nécessitant réellement une biopsie prostatique invasive et ainsi réduire d'environ un quart le nombre de biopsies pratiquées actuellement.

Compte tenu de sa forte teneur en acides gras saturés associée à un taux élevé de mauvais cholestérol, le fromage est plutôt déconseillé par les cardiologues. Une récente étude pourrait néanmoins réhabiliter ce produit laitier. Elle montre que le fait d'en consommer un peu tous les jours aurait un effet protecteur sur la santé cardio-vasculaire.

Le traitement standard de l'hépatite auto-immune (HAI) consiste en corticoïdes, associés ou non à de l'azathioprine. Toutefois, ce traitement est mal toléré ou assure un contrôle insuffisant de la maladie chez jusqu'à 20 % des patients. Le mycophénolate mofétil (MMF) et le tacrolimus sont-ils efficaces en deuxième ligne chez ces patients ?

Dans la famille " sclérose en plaques ", les formes progressives, primaires ou secondaires, font figures de parents pauvres sur le plan thérapeutique mais la situation est en train d'évoluer si on se base sur l'avalanche de données cliniques révélées lors du récent congrès de l'ECTRIMS. Parmi les futures options présentées à Paris, intéressons-nous à l'ibudilast qui, au travers des résultats de l'étude SPRINT, apparaît comme un bon candidat pour une stratégie de neuroprotection dans la SEP.

Un traitement hormonal substitutif (THS) permet de réduire le déclin " naturel " de la fonction respiratoire chez les femmes passé la cinquantaine selon les résultats d'une étude de cohorte prospective réalisée par une équipe norvégienne laquelle a suivi des femmes de l'Europe entière durant plus de vingt ans pour évaluer les changements en terme de fonction respiratoire lorsque la femme arrive au cap de la ménopause.