Tout sur Bruxelles

MG et cardiologue unis contre l'insuffisance cardiaque

Le réseau multidisciplinaire local de Bruxelles (RML-B) organisait un matinée d'étude samedi dernier à la thématique intitulée 'patient cherche soignant'. En ligne de mire, notamment, la concertation MG-médecin spécialiste (en l'occurrence une cardiologue).

Uro-oncologie, la suite du débat

Dans la précédente newsletter, nous avons diffusé les trois premiers chapitres du débat organisé par Belgian Oncology News, en collaboration avec la Belgian Academy for Specialized Medicine (BeASM), lors du récent congrès de l'EUA. Voici la suite de cette exceptionnelle table ronde qui réunissait les professeurs Bertrand Tombal (Cliniques Universitaires Saint Luc, Bruxelles), Steven Joniau (UZ Gasthuisberg, Leuven) et Alexandre Zlotta (Mount Sinaï Hospital, Université de Toronto, Canada).

Fibrose pulmonaire idiopathique: une affection de moins en moins orpheline

Cartons pleins pour la fibrose pulmonaire idiopathique lors de l'édition 2018 de l'ERS. Entre nouvelles recommandations, études observationnelles, stratégies diagnostiques et thérapeutiques, importance croissante de la prise en charge holistique et surtout nouvelles pistes thérapeutiques prometteuses, suivons le Dr Benjamin Bondue (Erasme, Bruxelles), un guide aussi expérimenté qu'enthousiaste, pour nous convaincre que la fibrose pulmonaire idiopathique est tout sauf la petite orpheline que nous pensions!

Ataxie de Friedreich: comment restaurer les taux de frataxine ?

Le déficit en frataxine est l'élément clé de la pathogénie de l'ataxie de Friedereich. La direction à suivre pour y remédier passe par l'épigénétique et la thérapie génique. Où en sommes-nous ? Massimo Pandolfo (Bruxelles) nous parle des acquis et du chemin qu'il reste à parcourir.

Dépistage du cancer colorectal : la Wallonie (toujours) en retard sur la Flandre

La Fédération liégeoise de cancérologie digestive annonçait récemment qu'en Wallonie et à Bruxelles, seuls 14,6% de la population à risque a participé au dépistage gratuit proposé par courrier. Parmi ceux-ci, trois personnes sur cinq dont les résultats se sont révélés positifs ont poursuivi les examens. Des standards toujours lointains de la Flandre, où 54,5% de la population ciblée a participé au dépistage.