Tout sur AVC

La santé du cerveau passe par celle des artères !

La survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC) accroît considérablement le risque de développer une démence dans les années qui suivent, suggère la plus vaste méta-analyse jamais menée dans ce domaine.

EMPA-REG OUTCOME, nouvelles données

L'étude randomisée contrôlée de phase 3 EMPA-REG OUTCOME qui évaluait l'efficacité de l'empagliflozine par rapport au placebo, a été menée chez des diabétiques de type 2 ayant une atteinte cardiovasculaire établie. Les premiers résultats étaient convaincants, les suivants le sont tout autant.

L'activité physique influence la sévérité des AVC

Une nouvelle étude montre que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont généralement moins graves chez les personnes pratiquant une activité physique légère (marcher au moins quatre heures par semaine) à modérée (nager de deux à trois heures par semaine) que chez celles qui sont physiquement inactives.

Grâce à une goutte de sang, le traumatisme crânien est décelé en 10 minutes

Mis au point par des chercheurs universitaires suisses et espagnols, un petit boîtier portable permet de diagnostiquer en dix minutes et sans irradiation un traumatisme cérébral léger chez le patient, avec une seule goutte de sang. Cette découverte devrait permettre de désengorger les urgences, mais aussi d'économiser sur des examens médicaux coûteux.

La chicha est aussi dangereuse pour le coeur que la cigarette !

Alors que la chicha séduit de plus en plus de jeunes consommateurs qui la considèrent comme moins nocive que la cigarette, une nouvelle étude révèle que fumer la pipe à eau durant une séance de seulement trente minutes entraîne l'apparition de facteurs de risque cardiovasculaires similaires à ceux observés avec le tabagisme traditionnel.

Fibrillation auriculaire et AVC

Vous connaissiez la charge tensionnelle et son impact sur le pronostic des hypertendus, voici la charge arythmique qui influence négativement le risque thrombo-embolique artériel dont les AVC.

L'isolement social et la solitude ne sont pas bons pour le coeur

Selon une vaste étude britannique, vivre seul et voir peu de monde accroîtraient le risque d'avoir un infarctus aigu de myocarde ou un accident vasculaire cérébral. L'isolement social est également un facteur d'accroissement de la mortalité chez les personnes ayant des antécédents de crise cardiaque ou d'AVC.

Consternant !

A l'instar de la mesure du temps passé dans la zone thérapeutique en cas de traitement anticoagulant, des investigateurs ont évalué le temps annuel passé aux valeurs cibles de pression artérielle chez des hypertendus.

Garder son sommeil à coeur

C'est un paradoxe de voir dans le pays où l'on travaille probablement le plus au monde, le Japon, des spécialistes mettent en garde contre le manque de sommeil. En effet, ces chercheurs nippons ont fait des résultats de leur découverte à l'ESC.

Impact cardiovasculaire des cigarettes électroniques contenant de la nicotine

On l'oublie souvent mais les fumeurs tentés par le passage de la cigarette vers sa version électronique ont encore le choix entre des versions contenant de la nicotine, certes moins que la cigarette, et la version exempte de nicotine. Une étude suédoise au design novateur démontre que même un peu de nicotine a déjà des effets cardiovasculaires importants.

COMPASS-PAD: rivaroxaban + aspirine protège le coeur ET les jambes

L'association de 2,5 mg, 2Xj, de rivaroxaban et de 100 mg/j d'aspirine permet une réduction significative de 31% du risque d'événements cardiaques tels que infarctus, AVC et décès d'origine CV ainsi que du risque d'amputation et d'ischémie aiguë des membres inférieurs, des événements liés à la présence d'une artérite périphérique.

FOURIER : une nouvelle analyse

L'étude FOURIER a défrayé la chronique lors de l'ACC qui a eu lieu cette année. Cette fois, Robert Giugliano (Boston, MA, USA) livre de nouveaux résultats au sujet de cette étude majeure tout en nuançant la portée...