...

Une étude néerlandaise récente a évalué l'utilisation de médicaments contre l'asthme en première ligne et a examiné si l'usage excessif de SABA s'accompagne d'exacerbations. L'étude a été conçue comme une analyse rétrospective sur la base d'informations provenant des dossiers médicaux électroniques de patients âgés de 18 ans et plus, issus de 5 centres de santé Julius, à Utrecht, pendant la période du 1er juillet 2018 au 1er juillet 2019. L'utilisation excessive de SABA était définie comme ≥ 400 inhalations par an. Une exacerbation était définie comme une aggravation aiguë des symptômes de l'asthme nécessitant des corticoïdes systémiques.Au total, 1.161 patients ont été inclus dans l'étude. Parmi les patients qui utilisaient des SABA (n = 766), 193 (25 %) en utilisaient trop. Parmi les patients utilisant trop de SABA (n = 193), 19 % avaient présenté une exacerbation, contre 7 % des patients ayant une utilisation correcte des SABA. Chez les patients qui utilisaient des médicaments contre l'asthme, le risque d'exacerbation était 2,9 fois plus élevé lorsqu'ils avaient un usage excessif de SABA, par rapport aux patients qui utilisaient les SABA correctement (OR : 2,897 ; IC à 95 % : 1,87-4,48). Cette étude confirme que l'utilisation excessive de SABA est encore trop fréquente et est associée à des exacerbations de l'asthme. Les données confirment la nécessité d'être suffisamment attentif à l'utilisation correcte des SABA dans la pratique clinique.Source :Looijmans-van den Akker I et al. Over-prescription of short-acting beta agonists in the treatment of asthma. Family Practice, 2021: cmab013, https://doi.org/10.1093/fampra/cmab013