...

L'essentiel à retenir La spirométrie définit la BPCO comme une réduction anormale du VEMS par rapport à la capacité vitale forcée aboutissant à un rapport VEMS/CVF <0,7. Il existe cependant un groupe de patients présentant une spirométrie anormale mais avec des altérations substantielles et proportionnées du VEMS et de la CV résultant en un rapport VEMS/CVF préservé (les patients PRISm). Dans l'étude de Rotterdam (cohorte prospective basée sur la population), les investigateurs ont évalué la prévalence, les trajectoires et le pronostic de sujets avec spirométrie normale (contrôles; VEMS/FVC ≥0,7, VEMS ≥80%), de sujets PRISm (VEMs/FVC ≥0,7, VEMS <80%) et de sujets BPCO (VEMS- /CVF <0,7) lors de deux visites de l'étude. Les ratios de risque (IC 95% HR) pour la mortalité (jusqu'au 30/12/2018) ont été ajustés en fonction de l'âge, du sexe, de l'IMC, du tabagisme et des années de conditionnement. Sur une population de 5.487 sujets (69,1 ± 8,9 ans ; PRISm 7,1%), 1.603 ont été réexaminés après 4,5 ans. Parmi les sujets PRISm, 15,7% avaient récupéré une spirométrie normale et 49,4% étaient devenus des BPCO. La diminution de la fonction pulmonaire (ml/an) était la plus élevée chez les sujets avec PRISm incident (VEMS -92,8 ; CVF -93,3), mais similaire chez les sujets PRISm persistant (VEMS: - 30,2 ; CVF: -20,1) et chez les sujets contrôles (VEMS: -39,6 ; CVF: -20,0). Sur les 5.559 sujets avec consentement éclairé pour le suivi, 692 (12,7%) sont décédés au cours d'un suivi pouvant aller jusqu'à 9,3 ans: 10,3% des contrôless, 18,7% des sujets PRISm et 20,8% des sujets BPCO.Par rapport aux contrôles, les sujets PRISm et BPCO (stade GOLD 2-4) présentaient une augmentation de la mortalité toutes causes/cardiovasculaire. (PRISm, HR 1.6/2.8 et BPCO 1.7/2.1. La mortalité précoce (<1 an) était la plus élevée chez les sujets PRISm, qui avaient souvent des comorbidités cardiovasculaires (insuffisance cardiaque ou maladie coronaire 70,0%). Il est conclu que les sujets PRISm ont une mortalité accrue et cette population comprend au moins trois sous-groupes distincts: un premier qui développe une BPCO au cours du suivi, un second avec une charge cardiovasculaire élevée et une mortalité précoce, et un troisième avec PRISm persistant dont le déclin de la fonction pulmonaire s'explique par l'avancée en âge.D'après S Wijnant et al, ERS 2019 (PA4421) et Eur Respir J. 2019 Oct 10. [Epub ahead of print]