...

Il s'agit d'une revue rétrospective de tous les patients ayant un pneumothorax sur un CT scan thoracique (janvier 2011-décembre 2016) au Medical College of Wisconsin, Milwaukee. Un hémothorax avait été exclu et drainé immédiatement. L'importance du pneumothorax avait été mesurée à l'aide de la distance entre la plèvre pariétale et viscérale/le médiastin, perpendiculairement à la paroi thoracique, sur une coupe transversale de la plus grosse bulle d'air. Les études précédentes avaient indiqué que la limite pour l'observation versus le drainage était fixée à 35 mm. L'observation était un échec si un drainage s'avérait malgré tout nécessaire au cours de la première semaine. 1 767 patients victimes d'un traumatisme thoracique (contondant ou pénétrant) ont été inclus : 47 % avaient un pneumothorax. 89 % ont été mis en observation avec succès jusqu'à leur sortie et, parmi eux, 96 % avaient un pneumothorax ≤ 35 mm. La valeur prédictive positive de 35 mm pour une observation fructueuse est ainsi égale à 90,8 %. Les facteurs de risque pour l'échec de l'observation étaient : une fracture de côte(s) (p = 0,048), l'échelle de coma de Glasgow (p = 0,012) et la taille (≤ 35 mm ou > 35 mm ; p < 0,0001). Bref, en cas de pneumothorax, tant après un traumatisme thoracique contondant que pénétrant, une valeur ≤ 35 mm était un élément prédictif indépendant d'observation fructueuse (OR = 0,142 ; 0,047-0,428). Avec cette valeur seuil, l'observation ne sera un échec que chez 9 % des patients stables. Eddine S et al. Observing Pneumothoraces. The 35 Millimeter Rule Is Safe for Both Blunt and Penetrating Chest Trauma. Journal of Trauma and Acute Care Surgery: January 8, 2019 - Published Ahead of Print. doi: 10.1097/TA.0000000000002192