...

L'impact des bêtabloquants (BB) était examiné dans la foulée. Au total, 46 études faisant état de la prévalence de BPCO chez des patients FA ont été incluses. La prévalence poolée de BPCO était de 13%, la prévalence estimée dans la population générale s'élevant actuellement à 11%. Toutefois, la prévalence faisait montre d'une grande disparité entre les différentes études de la méta-analyse. Quand, par exemple, on ne tenait compte que des études où le diagnostic de BPCO reposait sur les codes de l'ICD (et non sur une déclaration du patient), le nombre de patients FA touchés grimpait à 17,5%. La BPCO chez les patients FA était associée à une prévalence accrue de comorbidités, un score CHA2DS2-VASc plus élevé et une moindre prescription de BB (OR : 0,77 ; IC à 95% : 0,61-0,98). La BPCO était associée à un risque majoré de décès de toutes causes (OR : 2,22 ; IC à 95 %: 1,93-2,55), de décès CV (OR : 1,84 ; IC à 95%: 1,39-2,43) et d'hémorragies sévères (OR : 1,45 ; IC à 95% : 1,17-1,80). On n'a pas observé de différence significative au niveau des résultats selon l'utilisation de BB chez les patients FA avec BPCO. Les auteurs constatent que la fonction pulmonaire doit aussi être évaluée chez les patients FA, étant donné que la BPCO est, chez ces patients, associée à un plus grand nombre de comorbidités, à un risque plus que doublé de décès de toutes causes, à un risque accru de décès CV et à des hémorragies sévères. Il est également confirmé que le traitement par BB n'augmente pas le risque de résultats défavorables chez les patients FA qui souffrent de BPCO.Source : Romiti GF, Corica B, Pipitone E, et al. AF-COMET International Collaborative Group. Prevalence, management and impact of chronic obstructive pulmonary disease in atrial fibrillation: a systematic review and meta-analysis of 4,200,000 patients. Eur Heart J. 2021 Aug 1:ehab453. doi: 10.1093/eurheartj/ehab453. Epub ahead of print. PMID: 34 333 599.