...

Lors de l'étude TRIMARAN, 1 155 patients ont reçu deux inhalations de 100 µg de dipropionate de béclométasone (BDP)/6 µg de fumarate de formotérol (FF) ou de 100 µg de BDP/6 µg de FF/10 µg de glycopyrronium (G), deux fois par jour, pendant 52 semaines. Lors de l'étude TRIGGER, 1 149 patients ont reçu deux inhalations de 200 µg de BDP/6 µg de FF/10 µg de G ou de 200 µg de BDP/6 µg de FF, deux fois par jour, pendant 52 semaines. Les co-critères d'évaluation principaux des deux études étaient le VEF1 avant l'administration de la dose à la semaine 26 et le nombre d'exacerbations modérées et sévères durant 52 semaines.Par rapport au groupe BDP/FF, le VEF1 avant l'administration de la dose à la semaine 26 dans le groupe BDP/FF/G s'est amélioré de 57 ml (IC 99 % 15-99 ; p = 0,0080) dans l'étude TRIMARAN et de 73 ml (26-120 ; p = 0,0025) dans l'étude TRIGGER. La réduction du nombre d'exacerbations modérées et sévères était de 15 % (ratio des taux 0,85 ; IC 95 % 0,73-0,99 ; p = 0,033) dans l'étude TRIMARAN et de 12 % (0,88 ; 0,75-1,03 ; p = 0,11) dans l'étude TRIGGER. Quatre patients ont présenté des effets indésirables graves liés au traitement (1 dans le groupe BDP/FF/G de l'étude TRIMARAN et 3 dans l'étude TRIGGER, à savoir 1 dans le groupe BDP/FF/G et 2 dans le groupe BDP/FF). Trois patients dans l'étude TRIMARAN et deux patients dans l'étude TRIGGER ont développé des effets indésirables ayant entraîné le décès. Le décès n'était lié au traitement dans aucun des cas.Source : Vircho JC et al. Single inhaler extrafinetriple therapy in uncontrolled asthma (TRIMARAN and TRIGGER): two double blind, parallel-group, randomise, controlled phase 3 trials. 30 septembre 2019. Lancet https://doi.org/10.1016/S0140-6736(19)32215-9