...

L'étude a observé un groupe de patients victimes d'une première fracture de hanche au cours de la période 2005-2015, qui ont été suivis jusque fin 2016. On a comparé les données de 4 041 patients traités par N-BP et de 11 802 patients ne recevant pas de médicaments contre l'ostéoporose. Après un suivi moyen de 2,7 ans, la prise de N-BP a été associée à une diminution du risque de pneumonie de 24 % (6,9 vs 9,0 pour 100 patients par an dans le groupe N-BP et l'autre groupe, respectivement ; HR 0,76, IC 0,70-0,83). Une association similaire a été observée pour la mortalité due à une pneumonie, avec un risque réduit de 35 % dans le groupe prenant des N-BP (HR 0,65, IC 0,56-0,75).Ces associations ont également été constatées lorsqu'on a comparé un traitement par N-BP avec un traitement par bisphosphonates non azotés. De précédentes études menées sur des animaux de laboratoire avaient montré que le traitement par N-BP induisait des concentrations élevées de N-BP dans les voies respiratoires. Les auteurs affirment que, puisque les N-BP ont des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices, leur présence dans les poumons pourrait expliquer la diminution observée du risque de pneumonie. Des études cliniques randomisées contrôlées sont nécessaires pour confirmer ces observations.Source :Sing CW et al. Nitrogen-containing biphosphonates are associated with reduced risk of pneumonia in patients with hip fracture. Published online 2 June 2020. J Bone Miner Res: https://doi.org/10.1002/jbmr.4030