...

L'étude a évalué 706 patients ayant reçu un greffon pulmonaire non traité par EVLP et 230 patients ayant reçu un greffon pulmonaire traité par EVLP. Les critères d'évaluation principaux étaient l'incidence de la dysfonction chronique du greffon pulmonaire (CLAD) et la survie du greffon allogénique.Aucune différence significative n'a été observée en ce qui concerne la durée jusqu'à la CLAD entre le groupe EVLP et le groupe non-EVLP (70 % contre 72 % à 3 ans ; 56 % contre 56 % à 5 ans ; 53 % contre 36 % à 9 ans ; log-rank p = 0,68). En ce qui concerne la survie du greffon allogénique, aucune différence statistique n'a non plus été observée entre le groupe EVLP et le groupe non-EVLP (73 % contre 72 % à 3 ans ; 62 % contre 58 % à 5 ans ; 50 % contre 44 % à 9 ans ; log-rank p = 0,97).Cette étude confirme que les résultats à long terme ne diffèrent pas entre les patients qui reçoivent des greffons pulmonaires conventionnels et les patients qui reçoivent des greffons pulmonaires traités par EVLP.Source : Divithotawela C et al. Long-term outcomes of lung transplant with ex vivo lung perfusion. 9 octobre 2019. JAMA Surg doi:10.1001/jamasurg.2019.4079