...

Une étude a désormais montré que Staphylococcus nepalensis excrète de la corisine, un peptide commun aux différentes souches de staphylocoques, et que ce peptide peut induire l'apoptose des cellules épithéliales des alvéoles pulmonaires. La corisine est un petit fragment de peptide, issu du clivage enzymatique d'une transglycolase bactérienne. Lorsque de la corisine ou un Staphylococcus nepalensis excrétant de la corisine a été administré par voie intratrachéale à un modèle de souris pour la FPI, une exacerbation aiguë est survenue. Cette exacerbation n'a pas été observée chez les souris auxquelles des staphylocoques n'excrétant pas de corisine ont été administrés.Les chercheurs ont ensuite examiné des échantillons de lavages broncho-alvéolaires de patients atteints de FPI. La corisine s'est avérée présente en plus grande quantité chez les patients souffrant d'une exacerbation aiguë. L'observation d'un rôle de la corisine dans l'exacerbation aiguë de la FPI améliore la connaissance de la base moléculaire du rôle possible des staphylocoques. L'identification de la corisine pourrait être à l'origine d'un nouveau marqueur diagnostique et d'une cible thérapeutique pour la FPI.Source :D'Alessandro-Gabazza C et al. A Staphylococcus pro-apoptotic peptide induce acute exacerbation of pulmonary fibrosis. Publié le 24 mars 2020. Nature Communications 11: 1539 https://doi.org/10.1038/s41467-020-15344-3