...

Sachant que des millions de personnes dans le monde souffrent de prédiabète, que ce dernier survient lorsque la glycémie est plus élevée que la normale et qu'il conduit souvent au diabète de type 2, il est important d'identifier les stratégies qui entravent la progression de la maladie.Dans ce contexte, afin de vérifier si les propriétés hypoglycémiantes de la cannelle peuvent être exploitées chez les personnes atteintes de prédiabète, des scientifiques sud-coréens et américains ont mené un essai clinique en double aveugle, contrôlé par placebo. Cinquante-quatre personnes prédiabétiques ont été réparties en deux groupes de façon aléatoire et ont reçu trois fois par jour pendant 12 semaines 500 mg de cannelle ou un placebo.A la fin de l'essai, les scientifiques ont constaté que la glycémie à jeun a augmenté dans le groupe placebo alors qu'elle est restée stable chez les personnes ayant pris de la cannelle, avec une différence moyenne entre les deux groupes de 5 mg/dL. Chez les personnes ayant bénéficié d'une supplémentation en cannelle, une amélioration de la tolérance au glucose a également été observée mais pas chez celles sous placebo. Enfin, la cannelle a été bien tolérée et n'a pas été associée à des effets secondaires ou événements indésirables spécifiques.Ces résultats prometteurs suggèrent l'ajout de cannelle dans les régimes alimentaires des personnes souffrant de prédiabète. Il s'agirait d'un moyen sûr, peu coûteux et durable de ralentir l'évolution de cette maladie vers une forme plus grave.(référence : Journal of the Endocrine Society, 21 juillet 2020, doi : 10.1210/jendso/bvaa094)