Outre des taches sur les mains et les pieds, une étude espagnole met en lumière un autre symptôme de la Covid-19 : des lésions sur la langue. Un phénomène appelé " langue Covid " par un épidémiologiste du King's College London. Lors de précédents travaux, des manifestations inhabituelles du virus ont été observées sur la langue et dans la bouche.

Une étude suggère que les films américains grand public mériteraient l'attention des autorités sanitaires. Ils font en effet étalage d'habitudes alimentaires malsaines pour la santé, ne respectant pas les recommandations diététiques nationales. Les acteurs y abusent de boissons alcoolisées et de produits riches en sucres et en gras.

L'analyse des données issues de la cohorte NutriNet-Santé révèle que les consommateurs les plus adeptes du " bio " pour leur assiette ont un risque diminué de plus d'un tiers de contracter un diabète de type 2 par rapport aux personnes qui consomment le moins souvent des produits biologiques.

Selon une recherche préliminaire, présentée aux sessions scientifiques 2020 de l'American Heart Association, les personnes qui consomment du piment rouge sont susceptibles de vivre plus longtemps que les autres. Elles ont également un risque considérablement réduit de mourir d'une maladie cardiovasculaire ou d'un cancer.

Une étude suédoise révèle que l'augmentation de la charge pondérale, en utilisant un gilet lesté, réduit le poids corporel et la masse graisseuse du corps humain chez les sujets obèses de la même manière que celle précédemment montrée chez les rongeurs obèses.

Les cirrhotiques ont une prédilection connue pour une vidange gastrique retardée qui serait en partie responsable de leurs fréquents problèmes gastro-intestinaux. La rétention gastrique d'aliments constatée lors d'oesogastroduodénoscopies (OGD) étant utilisée comme substitut d'un retard de vidange gastrique, une équipe américaine a émis l'hypothèse que la rétention gastrique devrait être plus fréquente chez les cirrhotiques et corrélée à la sévérité de la cirrhose.

Les kystes du pancréas sont majoritairement diagnostiqués de façon fortuite lors d'une IRM ou d'une tomodensitométrie effectuées pour d'autres raisons. Globalement l'on estime que près de 40% des IRM abdominales révèlent des kystes pancréatiques et la probabilité d'en avoir augmente avec l'âge.

Un travail mené par une équipe de l'University College London suggère qu'un simple questionnaire de santé pourrait s'avérer extrêmement efficace pour repérer des signes très précoces évocateurs de cancer de l'oesophage chez les sujets ayant un oesophage de Barrett.

Dans le cadre d'une étude de cohorte de type cas-témoins, une équipe française a recherché l'existence d'une association entre traitement par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) et occurrence de 'grippes intestinales' pendant les périodes hivernales de grande circulation des entérovirus.