La toux associée au reflux gastro-oesophagien a-t-elle une origine inflammatoire ?

Le RGO (reflux gastro-oesophagien) est une cause importante de toux chronique. La substance P étant impliquée dans la physiopathologie de la toux, une équipe japonaise a eu la curiosité de mesurer l'efficacité du traitement anti-reflux par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) et agents prokinétiques et de rechercher une éventuelle association entre efficacité et inflammation cellulaire et neurogène.

Maladie coeliaque, une étude pointe du doigt le rôle des lymphocytes T

Ce travail qui contribue à résoudre une question posée de longue date, montre que les lymphocytes T CD4+ spécifiques du gluten sont réactivés bien plus tôt qu'on ne le pensait (dès 2 à 4 heures après l'ingestion de gluten), ce qui suggère fortement leur contribution majeure aux symptômes gastro-intestinaux endurés par les personnes atteintes de la maladie coeliaque.

Antiviraux directs et antécédents de cancer du foie

Les avantages du traitement par antiviraux à action directe (AAD) pour combattre l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC) chez les patients ayant des antécédents de carcinome hépatocellulaire (HCC) ne font pas l'unanimité. En effet d'aucuns pensent qu'en dépit de ces effets néfastes, le VHC active le système immunitaire lorsqu'il infecte le foie, ce qui permet au foie de mieux résister à la récidive du cancer du foie.

IPP et prévention cardiovasculaire secondaire médicamenteuse

COMPASS (Cardiovascular Outcomes for People Using Anticoagulation Strategies) est un très vaste essai multicentrique international (33 pays, 602 centres, 27.395 patients avec ischémie coronaire ou périphérique) qui a permis de montrer que la combinaison rivaroxaban+aspirine (mais pas le rivaroxaban seul) prévenait mieux la récurrence d'événements cardiovasculaires majeurs que l'aspirine seule, mais au prix d'un surcroît de saignements majeurs (critères ISTH) associés à la prise de rivaroxaban seul ou associé à l'aspirine (JW Eikelboom et al. N Engl J Med 2017; 377: 1319-30).

Infliximab versus le biosimilaire CT-P13

Un travail mené par la Caisse Nationale d'Assurance Maladie de France a comparé l'efficacité et la sécurité d'emploi de l'infliximab et du biosimilaire CT-P13 dont l'indication pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) a été approuvée sur base des résultats d'essais menés chez des patients atteints de spondylarthrite et de polyarthrite rhumatoïde.

MICI, dysplasies indéfinies et risque de néoplasie

L'impact clinique des lésions indéfinies pour la dysplasie, plus souvent appelées dysplasies indéfinies, chez les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) reste mal cerné.

Cancer colorectal : appel au dépistage

En collaboration avec l'ASBL Centre communautaire de référence pour le dépistage des cancers (CCR) et l'ASBL Question Santé, l'Aviq lance ce 2 septembre une campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal.

Les pommes bio sont meilleures pour le microbiote !

Selon une étude autrichienne, une pomme, qu'elle soit bio ou qu'elle soit issue de l'agriculture conventionnelle, contiendrait environ 100 millions de bactéries. Toutefois, ces germes sont plus diversifiés et plus équilibrés et davantage bénéfiques quand ils proviennent de pommes biologiques.

La fibromyalgie bientôt diagnostiquée grâce au microbiome intestinal ?

Des scientifiques canadiens montrent que la composition du microbiome intestinal de personnes atteintes de fibromyalgie diffère de celle de sujets en bonne santé. Ils ont trouvé une corrélation entre la sévérité des douleurs chroniques, marqueur de la pathologie, et la présence accrue ou l'absence de certaines bactéries intestinales.

POLO, les honneurs de la plénière de l'ASCO 2019

POLO est une étude randomisée contrôlée internationale de phase III ayant testé en double aveugle versus placebo l'efficacité de l'inhibiteur de PARP olaparib en monothérapie (300 mg x 2/j) chez des patients porteurs d'une mutation germinale BRCA et ayant un cancer du pancréas métastatique ne progressant pas après au moins 16 semaines d'une 1ère ligne de chimiothérapie à base de sels de platine.

MICI pédiatrique, danger à l'âge adulte

Une nouvelle étude confirme que les personnes ayant développé une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) pendant leur enfance présentent risque accru de cancer précoce et de décès prématuré.

Bon à savoir, mais qu'en faire ?

Une étude rétrospective autrichienne suggère que l'usage d'inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) peut s'avérer risquée chez les sujets ayant des antécédents de fractures de hanche.

Antibiothérapie précoce et maladie coeliaque

Le microbiote intestinal est supposé jouer un rôle dans la pathogénie de la maladie coeliaque, en plus de celui de la génétique et du gluten alimentaire et la composition de ce microbiote intestinal est fortement influencée par l'antibiothérapie systémique, tout particulièrement en début de vie.

Fistule péri-anales de la maladie de Crohn

Les fistules périanales sont monnaie courante dans la maladie de Crohn et malheureusement les traitements efficaces envisageables (injections de cellules souches autologues ou allogéniques dérivées du tissu adipeux développées en culture sont chronophages et coûteuses.