...

La réadaptation par l'exercice fait partie des approches centrées sur le patient pour traiter de nombreux symptômes de la Covid-19 de longue durée.Dans cet essai, 30 patients atteints de "Covid longue", âgés en moyenne de 58 ans, à 50% des hommes, ont été recrutés. Tous présentaient des symptômes physiques et / ou psychologiques qui affectaient leurs activités quotidiennes. 87% ont été hospitalisés pour Covid-19 durant une moyenne de 10 jours, 14% ont nécessité une ventilation mécanique et ont été pris en charge en USI. Quatre personnes avaient une maladie respiratoire préexistante, comme l'asthme ou la maladie pulmonaire obstructive chronique.Le programme comprenait des exercices d'aérobie, tels que la marche ou l'utilisation d'un tapis roulant, la musculation des bras et des jambes, et des discussions éducatives pour soutenir la gestion des symptômes sur la base des informations de la plateforme Your COVID Recovery.Les chercheurs du NIHR Leicester Biomedical Research Center ont constaté une amélioration statistiquement significative de la capacité d'exercice, mesurée par les scores de distance parcourue et d'endurance. Ils ont également relevé une réduction des niveaux de fatigue de 5 points sur l'échelle FACIT (Functional Assessment of Chronic Illness Therapy) et une diminution des symptômes respiratoires. De plus, les participants ont déclaré une amélioration de leur bien-être général et de leur cognition. Ces données auto-déclarées ont été confirmées avec des outils d'évaluation clinique standards.Aucun événement indésirable grave et aucun abandon lié à une aggravation des symptômes n'ont été enregistrés en cours de route, ce qui suggère que les patients ont trouvé le traitement acceptable et bénéfique. Le Dr Enya Daynes, physiothérapeute spécialiste de la réadaptation pulmonaire, rappelle qu'il existe de grandes similitudes de symptômes et de besoins de rééducation entre les survivants d'une Covid sévère et des patients qui ont eu recours à la réadaptation pulmonaire pour d'autres affections, telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique. Il y a donc déjà des programmes de rééducation qui peuvent être bénéfiques pour ces survivants."On craint que la rééducation puisse aggraver ou déclencher des symptômes de fatigue post-virale et que la thérapie par l'exercice puisse exacerber la fatigue," commente le Dr Sally Singh, auteur principal. "Cette étude apporte un démenti. Un programme de réadaptation pulmonaire adapté peut donc faire partie des approches centrées sur le patient pour traiter de nombreux symptômes persistants de la Covid longue."Signalons par ailleurs qu'une nouvelle étude (2) met en avant l'importance de la forme physique pour lutter contre le coronavirus. En effet, les chercheurs canadiens constatent que l'amélioration de la condition cardio-respiratoire aide à se protéger contre le SAS-CoV-2. Ainsi, les personnes qui pratiquent une activité sportive ont un risque réduit de mourir de la maladie.(référence :(1)Chronic Respiratory Disease, 6 mai 2021, doi : 10.1177/14799731211015691,(2)Plos ONE, 5 mai 2021, doi.org/10.1371/journal.pone.0250508)