...

Les investigateurs ont examiné les associations (HR ; IC 95%) pour 3 rythmes de marche (décontracté <3,2 km/h = référence, moyen 3,2 à 4,8 km/h rapide >4,8 km/h). Une association entre rythme et durée de la marche et risque d'IC a également été recherchée.Dans le cadre d'une médiane de suivi de 16,9 ans, 1.455 hospitalisations pour décompensation aiguë d'IC ont été documentées et il y avait une forte association inverse entre le rythme de marche et le risque global d'IC• rythme moyen vs décontracté ​​(0,73 ; 0,65-0,83)• rythme rapide vs décontracté (0,66 ; 0,56-0,78)Des associations similaires ont été constatées pour les deux types d'IC • rythme moyen vs décontracté ​​(ICFEp 0,73 ; 0,62-0,86/ICFEr 0,72 ; 0,57-0,91) • rythme rapide vs décontracté (ICFEp 0,63 ; 0,50-0,80/ICFEr 0,74 ; 0,54-0,99)Les investigateurs rapportent par ailleurs qu'une durée de marche <1 h/semaine à rythme rapide et une durée de marche >2 h/semaine à un rythme décontracté ou moyen s'accompagnent d'un risque comparable d'IC.Au final, sans grande surprise, plus le rythme de marche est rapide, moindre est le risque d'IC, quel que soit le phénotype. Reste à prouver la causalité en montrant que les interventions visant à augmenter le rythme de marche permettent de réduire le risque d'insuffisance cardiaque et à confirmer qu'un rythme plus rapide peut compenser la courte durée de la marche. D'autres travaux... MM Miremad et al. J Am Geriatr Soc. 2022 Jan 20. Online ahead of print. https://doi.org/10.1111/jgs.17657