...

Deux cohortes ont été construites, la première (cohorte 1) permettant de comparer i-SGLT2 (n=85.125) et i-DPP4 (n=85.125) et la seconde (cohorte 2), permettant de comparer i-SGLT2 (n=72.436) et sulfonylurées (n=72.436).Dans la cohorte 1, le taux d'incidence de coma acido-cétosique par 1000 patients-année (PA) était de 6,0 avec les i-SGLT2 et de 4,3 avec les i-DPP4, HR ajusté 1,63 ; IC 95% 1,36-1,96.Dans la cohorte 2, le taux d'incidence de coma acido-cétosique par 1000 PA était de 6,3 avec les i-SGLT2 et de 4,5 avec les sulfonylurées, HR ajusté 1,56 ; IC 95% 1,30-1,87. Les investigateurs soulignent que ce risque accru de coma acido-cétosique avec les i-SGlT2 par rapport aux i-DPP4 et aux sulfonylurées justifie l'attention des cliniciens et que, le cas échéant, cela peut être un élément à prendre en considération au moment du choix du traitement. D'après GK Dawwas et al. Diabetes Care 2022 Feb 11. Online ahead of print.https://doi.org/10.2337/dc21-2177