...

La présence d'une NAFLD était définie par un NAFLD-Liver Fat Score > -0,64. Ce score est un outil non invasif de prédiction de NAFLD basé sur des variables clinico-biologiques connues pour être associées à une augmentation de la teneur en graisse du foie.Les valeurs initiales de ce score ont été calculées entre 2001 et 2002, ses différences (∆-LFS) ainsi que les changements de statut de la stéatose (absente, intermittente [résolutive ou incidente] et persistante) ont été évalués entre 2003 et 2004. Enfin les modifications de statut concernant le DT2 ont été observées jusqu'en 2016. Dans le cadre d'un suivi de 52.650 personnes-année, le développement d'un DT2 a été constaté chez 296 participants (8,4%) et l'analyse montre que l'incidence de DT2 varie en fonction du statut de la stéatose, passant de 5,1% pour les sujets devenus sans stéatose, à 14,1% pour les sujets avec stéatose intermittente et 27,1 % en cas de stéatose persistante. Une analyse ajustée multivariée indique un risque de DT2 significativement plus élevé chez les personnes avec stéatose persistante que chez celles sans stéatose et avec stéatose intermittente. Il s'avère par ailleurs que les NAFLD-LFS de base étaient associés à un risque accru d'incidence de DT2.Au total, le degré initial de la stéatose ainsi que son aggravation et sa persistance sont des prédicteurs indépendants de DT2. Des résultats qui suggèrent que des stratégies visant à réduire l'accumulation de graisse au niveau du foie sont susceptibles d'empêcher le développement d'un DT2 chez les sujets atteints de NAFLD.D'après SM Chung et al. Diabetes Res Clin Pract. 2022 Jan 19. Online ahead of print. https://doi.org/10.1016/j.diabres.2022.109208