...

Ainsi, les agonistes du récepteur du GLP-1 ont démontré un bénéfice cardiovasculaire majeur aussi bien chez les diabétiques ayant des antécédents cardiovasculaires que chez ceux seulement porteurs de facteurs de risque. Et l'étude AMPLITUDE-O (efpeglenatide) indique en plus un effet bénéfique sur la fonction rénale.L'année 2021 s'est révélée extrêmement riche en résultats d'études menées avec des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2. Cela concerne tout particulièrement le domaine de l'insuffisance cardiaque avec des analyses préspécifiées de l'étude VERTIS CV (ertugliflozine) et les essais SOLOIST et SCORED(sotagliflozine) dont les résultats favorables y compris chez des sujets avec atteinte rénale justifient la mise sur pied d'études consacrées spécifiquement à l'insuffisance cardiaque. Pour mémoire les essais DAPA-HF (dapagliflozine) et EMPEROR reduced et preserved (empagliflozine) ont, avec un bel ensemble, montré que les bénéfices concernaient à la fois diabétiques et non diabétiques et que le risque potentiel d'hypoglycémie des non diabétiques était négligeable et sans commune mesure avec le bénéfice cardiovasculaire à attendre des agents de cette classe thérapeutique.Cette excellente revue, dont nous ne saurions trop vous recommander la lecture, est en accès libre et gratuit. Vous y trouverez également des données concernant la prévention cardiovasculaire via la prise en charge de l'obésité, de la dyslipidémie athérogénique et de l'altération de la fonction rénale. F Cosentino et al. Eur Heart J. 2022 Jan 3. Online ahead of print. https://doi.org/10.1093/eurheartj/ehab876